Monde

Qui a fait sauter l’église du prédicateur homophobe?

Photo: FBI California.

À Los Angeles, une bombe artisanale a ravagé l’antre d’un pasteur qui avait notamment appelé à la mise à mort des personnes LGBTQ+.

Le FBI et la police locale enquêtent sur l’explosion survenue à El Monte, un faubourg de Los Angeles, dans la nuit de vendredi à samedi. Une église, la First Works Baptist Church, a été dévastée par un engin explosif artisanal et ses murs couverts de graffitis.

Heureusement, il n’y avait personne dans le temple, ni dans la rue au moment de la déflagration, qui a soufflé les fenêtres du petit bâtiment.

Ces dernières semaines, la First Works Baptist Church avait été le théâtre de manifestations en réactions aux prêches haineux du pasteur local, un certain Bruce Mejia. Ce dernier cite régulièrement la bible pour appeler à la mise à mort des personnes LGBTQ+. Une manif LGBTQ+ s’était déroulée devant l’église quelques heures avant l’explosion.

Dans ses sermons, Mejia s’en prend aussi contre le travail des femmes à l’extérieur du foyer, ou contre les vaccins et mesures sanitaires anti-Covid. Le prédicateur avait aussi défendu le jeune suprématiste blanc qui avait abattu deux personnes en marge des manifs antiracistes à Kenosha l’an passé, note le «Los Angeles Times».

«Hate group»

Une pétition en ligne demandant la fermeture du lieu de culte – répertorié par l’ONG Southern Poverty Law Center comme appartenant à un «hate group» – a reçu près de 15’000 signatures. Son initiateur, le collectif Keep El Monte Friendly, s’est dit choqué par l’attentat. «Nous comprenons que ce que prêche [cette église] puisse mettre les gens en colère. Cependant, nous ne promouvons, encourageons ou cautionnons jamais la violence.»

La ville d’El Monte, qui se garde bien de désigner des suspects, a assuré qu’elle continuerait à travailler pour ramener le calme. Elle a tenté d’établir un dialogue entre le pasteur controversé et ceux qui le dénoncent, mais s’est jusqu’ici heurtée au refus du premier.

À lire également