Buenos Aires nouvelle capitale gay

6 sept. 2007

Pour concurrencer Rio de Janeiro comme capitale gay d’Amérique latine, les commerçants gay de la capitale argentine rivalisent d’initiatives.

Ils représenteraient 10 à 20 % des touristes, l’afflux des gays vers la capitale argentine est sans équivalent dans une ville qui semble bien décidée à détrôner Rio de Janeiro en tant que destination préférée des gays d’Amérique latine. Cette augmentation est sans doute liée à l’attitude tolérante de la ville envers l’homosexualité, fait important dans un continent plutôt marqué par l’influence du catholicisme et des sectes pentecôtistes. La loi argentine interdit la discrimination basée sur la sexualité, et un récent sondage indiquait que 75% des résidents de Buenos Aires était favorable au mariage gay.

Les autorités de la capitale argentine ont d’ailleurs introduit une carte de réduction pour touristes gay. Disponible via les agences de tourisme pour une somme allant de 50 à 200 dollars, elle offre des réductions dans les restaurants, hôtels, centres d’urgence médicale et même bureaux d’avocats. C’est Germán Arballo, négociants en vin et tenancier du premier «wine bar» gay du monde, qui a mis sur pied cette initiative. «Les agences de tourisme ne savent pas comment gérer le touriste gay, ni comment l’orienter», explique-t-il au site SentidoG. «Il faut comprendre qu’une personne gay veut aller manger ou danser dans un endroit gay et s’y sentir bien, prendre la main, ou donner un baiser sans se sentir discriminés.»

À lire également