La Chaux-de-Fonds

Bang! Bang!

mer 15 mai - sam 25 mai
Genève
#Musique

Gaye Su Akyol

sam 18 mai, 20:30
©larissa_fuerderer
Lausanne
#Humour

Edwin Ramirez

ven 26 avril - dim 28 avril
Genève

36 gr.

ven 26 avril, 23:00

Poutine: Homos responsables de la dénatalité

Les autorités russes ne désarment pas face à la Pride moscovite, dont la deuxième édition est prévue en mai prochain.

Alors que le Festival de Berlin s’apprête à accueillir la première du documentaire «Moskva Pride 06» retraçant la répression brutale de la Pride de Moscou 2006, le principal organisateur de la manifestation, Nikolai Alekseev confirme sa volonté de redescendre dans la rue le 27 mai prochain. Face à lui, les politiques ne désarment pas. Il y a quelques jours le maire de Moscou Youri Louchkov avait qualifié la marche LGBT de «satanique». Prétendant ne «pas vouloir s’immiscer» dans cette affaire, le président russe Vladimir Poutine, a quant à lui expliqué qu’il tenait les homosexuels pour coresponsables de la baisse de la natalité en Russie: «Ma position sur cette parade gay et sur les minorités sexuelles est simple. Ils sont liés à notre problème principal, qui est de nature démographique», a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse au Kremlin la semaine dernière.

Coup bas supplémentaire encaissé par Alekseev, un collectif de commerçants gay de la capitale russe a publié un communiqué contestant la légitimité de la Gay Pride, pilotée selon eux par des «leaders gay isolés». De manière pour le moins surprenante, le communiqué affirmait qu’en 2006, «les autorités russes n’ont pas pris de décisions contre la communauté gay.»