Genève

Le Temple: Fusion

sam 6 juillet, 23:00
Lausanne

Extra Viewing Party

sam 22 juin, 18:00
Lausanne

La Messe 3.0

sam 22 juin, 22:00
Lausanne

Talent Show Chaud Cho

dim 30 juin, 16:00

Moscou à l’UE: Arrêtez de persécuter les homophobes!

Critiquée pour ses atteintes aux droits de l'homme, notamment pour ses lois anti-«propagande gay», la Russie contrattaque avec rapport fait de bric et de broc sur la situation dans les 27.

«La Russie est prête à un dialogue d’égal à égal avec l’UE sur les droits humains et le développement démocratique.» Qu’on se le dise: les autorités russes en ont marre des discours de morale des institutions européennes. Pour enfoncer le clou, son ministère des Affaires étrangères a publié jeudi un rapport dénonçant la situation des droits de l’homme dans les 27 pays membres de l’Union européenne, a relevé l’AFP. L’objectif est transparent: contester à Bruxelles son rôle de modèle dans ce domaine.

Abus policiers, montée de la xénophobie et des «nationalismes agressifs», atteintes aux droits des détenus, des migrants, des Roms (notamment en France) et des malades, ou encore inégalités entre hommes et femmes: tout y passe. Ou presque. Car dans le catalogue des populations et minorités selon Moscou mal protégées par l’UE, le document de 66 pages ne cite nulle part les LGBT. Par contre, le Royaume-Uni est épinglé pour des prétendues discriminations visant les groupes anti-gay. «Certaines organisations ont lancé une campagne de persécution des ‘homophobes’», peut-on lire dans le rapport, qui cite également l’interdiction, à Londres en avril dernier, d’affiches vantant les pseudo-thérapies de «conversion» à l’hétérosexualité.

Normes alternatives
Dans l’arène internationale, la Russie de Vladimir Poutine conteste le modèle de droits humains défendu par les pays occidentaux. A l’instar des pays islamiques, elle défend sa propre interprétation des normes internationales en matière de protection des minorités et de liberté d’expression. Une interprétation dont les LGBT sont bien sûr exclus. Moscou étudie d’ailleurs l’interdiction nationale de la «propagande homosexuelle», une mesure déjà adoptée dans plusieurs villes et régions de la Fédération. Il s’agit d’empêcher toute activité publique de promotion des «modes de vie» gay dans le pays, sous couvert de «protection de la jeunesse».

2 thoughts on “Moscou à l’UE: Arrêtez de persécuter les homophobes!

  1. Heureusement que le ridicule ne tue pas, les autorités russes auraient explosé depuis longtemps.

  2. L’ homophobie est très souvent le fait d’une homosexualité refoulée.Pour
    comprendre ce qui se passe actuellement en Russie, il faut lire ou relire
    l’ excellent roman de Dominique Fernandez « Tribunal d’ honneur ». Je suis,
    comme beaucoup de mes compatriotes, un fervent admirateur de la culture
    russe; mais je regrette profondément que la Russie de Poutine se laisse
    aller à de telles extrêmités. C’est à la fois ridicule et révoltant.

Comments are closed.