Martigny

After Pride

sam 20 juillet, 22:00
Neuchâtel

Dragâteloises «Fairy Tale»

sam 24 août, 18:30
Martigny

Martigny Pride

sam 20 juillet, 14:00
Lausanne

Bordello Foam

mer 31 juillet, 22:00

Un cadre de Chick-Fil-A martyr de l’offensive gay

Supportrice fervente de plusieurs organisations homophobes, l'entreprise américaine pleure son porte-parole, décédé hier d'un infarctus. Pour certains, c'est sûr: les homos l'ont tué.

La très-chrétienne chaîne de fast-food Chick-Fil-A est en deuil. L’un des dirigeants de cette entreprise familiale, Donald A. Perry, a succombé à un infarctus hier, a annoncé l’entreprise. La nouvelle, qui aurait dû valoir un entre-filet dans la presse locale, a soulevé une vague de réactions sur Twitter. Au menu: gloussements et indignation. Perry était en effet en charge de la stratégie de communication de l’entreprise, dans le collimateur des associations LGBT en raison de son soutien fervent à des mouvements évangéliques antigay.

«Les pédés l’ont tué», balance simplement un internaute cité par le Huffington Post, tandis qu’une autre accuse: «Vous avez tué le chef de leurs RP. Vous pouvez être fiers de vous». De nombreux tweet s’achèvent sur «smh» («shake my head», je secoue la tête). Un autre encore enrage: «Regardez les gauchistes qui se réjouissent!» De fait, de l’autre bord, les plaisanteries d’un goût douteux abondent. «Vous êtes sûrs qu’il est mort de stress? Ou bien c’est le fait de manger chez Chick-Fil-A tous les jours?» La palme du ridicule revient à un conspirationniste qui imagine que l’entreprise a pu sacrifier son porte-parole pour s’acheter la sympathie du public après que leur homophobie a éclaté au grand jour.