Culture
#Danse

L’Homme rare

Genève, mar 7 février, 20:00
Bars & Clubs

P’Tea Drag

Neuchâtel, dim 12 février, 14:00
Culture
#Clubbing #Théâtre

La Saint-Valentin queer

Neuchâtel, mar 14 février, 20:00

Le corbeau homophobe du campus était bidon

Une étudiante lesbienne du Connecticut a reconnu s'être adressé des lettres de menaces homophobes afin d'attirer l'attention de ses camarades. Elle le paie cher.

Alexandra, une étudiante de 19 ans de la Central Connecticut State University, comparaîtra le 26 juillet devant un tribunal. En mars dernier, la jeune femme avait été au cœur d’une vaste mobilisation sur son campus après avoir été visée par des menaces de mort en raison de son homosexualité. Une marche silencieuse avait même été organisée pour la soutenir, rassemblant quelque 300 camarades et donnant lieu à un communiqué très ferme du président de l’uni. Sauf qu’entre-temps, le service de sécurité du campus a disposé une caméra de surveillance devant le casier de l’étudiante, remplaçant un dispositif vidéo en panne. Et lorsqu’une huitième lettre de menaces est arrivée dans la boîte, les vigiles n’ont eu qu’à visionner la bande pour connaître le visage du harceleur: c’était Alexandra elle-même, rapporte le «Boston Herald». La sanction est rapidement tombée: la jeune femme a été exclue des universités de l’Etat pour cinq ans. Elle a admis avoir monté cette histoire afin que sa camarade de chambre et ses amis passent davantage de temps avec elle. Elle doit à présent répondre de fabrication de preuves et de mensonges à la police devant une cour pénale.