Lausanne

Extra Viewing Party: la Finale

ven 19 juillet, 18:00
Genève

Viktor Rom fait son show

ven 26 juillet, 23:59
Lausanne
#places à gagner

Drag Race France Live

sam 2 novembre, 18:30
Lausanne

Bordello Foam

mer 31 juillet, 22:00

Chypre, dernier pays d’Europe où l’homosexualité mène en prison

Satellite d'Ankara, la République turque de Chypre du Nord continue de traquer les gays. Une plainte vient d'être déposée devant la Cour européenne des droits de l'homme afin d'en finir avec deux articles hérités du Code pénal colonial.

Théoriquement, elle fait partie de l’Union européenne, dans les faits la partie nord de l’île de Chypre reste un territoire de non-droit pour les homosexuels. Et il est temps que cela change. Une plainte vient d’être déposée à la Cour européenne des droits de l’homme pour faire abolir les dispositions légales qui criminalisent encore les actes «contre-nature» en République turque de Chypre du Nord (RTCN), un Etat reconnu uniquement par Ankara. Les articles 171 et 173 du Code pénal, hérités des lois coloniales britanniques, rendent les actes homosexuels passibles de cinq ans d’emprisonnement, ou trois en cas de tentative. Malgré la promesse du gouvernement local que ces textes seraient bientôt abrogés en, en attendant, ne seraient plus appliqués, plusieurs arrestations et condamnations ont été rapportées ces derniers mois.

La plainte est soutenue par deux associations, le Human Dignity Trust basé au Royaume-Uni et Homofobiye Karşı İnisiyatif (HKİ, Initiative contre l’homophobie) en RTCN. Elle vise la Turquie, responsable aux yeux de la communauté internationale pour le respect des droits de l’homme dans la partie turcophone de l’île. Le plaignant estime que sa vie privée et de famille sont violés par l’existence de ces articles, et qu’il subit un traitement inhumain et dégradant. La procédure a été déposée anonymement par peur de représailles, note le site Gay Star News.

Ostracisme
Reşat Şaban, du HKİ, souligne que ces lois infligent des difficultés émotionnelles et psychologiques à l’ensemble de la population, «car vous ne savez jamais où est la limite de la soi-disant sexualité contre-nature.» En outre, dans les affaires récentes, les médias ont publié les noms et photographies des suspects, ce qui a eu pour effet d’ostraciser les personnes LGBT, «comme si c’était un crime d’aimer quelqu’un», note la militante chypriote.

One thought on “Chypre, dernier pays d’Europe où l’homosexualité mène en prison

  1. Le titre est mensonger.

    L’homosexualité est interdite dans la République AUTOPROCLAMEE Turque de Chypre Nord, qui n’est pas un pays mais une zone de non droit !!
    A Chypre, sur l’ensemble du territoire LEGALEMENT mais seulement 2 tiers de facto, elle est autorisée.

Comments are closed.