Lausanne

Extra Viewing Party: la Finale

ven 19 juillet, 18:00
Berne

BernPride

sam 3 août, 14:00
Martigny

After Pride

sam 20 juillet, 22:00
Lausanne

Festival 30 ans de Lilith

ven 25 octobre - sam 26 octobre

Être lesbienne: un choix, selon Cynthia Nixon

L'actrice américaine, ouvertement homosexuelle, a mis les pieds dans le plat en remettant en cause le caractère inné de l'homosexualité. «Qu'elle ferme sa gueule!», ripostent des internautes.

Une interview de l’actrice rendue célèbre par «Sex And The City» a déclenché des torrents de commentaires aux Etats-Unis. Dans le «New York Times Magazine», Cythia Nixon est revenue sur son coming out tardif. Elle vit depuis 2004 avec une femme, après avoir été mariée à un homme pendant cinq ans. Ce statut de célébrité lesbienne lui a valu plusieurs invitations à s’exprimer devant la communauté LGBT. Mais depuis quelques temps, il y aurait de l’eau dans le gaz entre elle et les militants LGBT. Elle raconte que récemment, elle a livré un discours où elle avait écrit «J’ai été hétéro et j’ai été homo, et le mieux c’est d’être.» Mais ses hôtes ont tenté de lui faire changer ce passage.

Dogme
«Selon eux, cela impliquait que l’homosexualité peut être un choix. Or pour moi, c’est un choix. Même si je comprends que pour beaucoup de gens, ça ne l’est pas», explique la comédienne new-yorkaise de 45 ans. «Très agacée» par cette affaire, elle a déploré qu’on essaie de lui imposer un dogme. «Une partie de notre communauté est très inquiet du fait que cela ne soit pas vu comme un choix, parce que si c’était le cas, cela voudrait dire que nous pourrions renoncer à l’homosexualité. Ce que je dis, c’est que ce n’est pas important. Ce qui importe, c’est que nous sommes là, et que nous sommes un groupe. Alors arrêtons d’essayer de trancher entre ce qui est gay et ce qui ne l’est pas.»

Ce coup de gueule de l’actrice contre le «Born This Way» cher à Lady Gaga, lui a valu des attaques très virulentes sur les blogs LGBT outre-Atlantique. «Mais qu’elle ferme donc sa gueule!», s’exclame un internaute, tandis qu’un autre rappelle qu’elle avait, il y a quelques mois, qualifié sa partenaire de «petit mec avec des nichons». Sur le site Queerty.com, un des commentateurs juge l’interview «désastreuse»: «Cela ne fera que donner du grain à moudre de ceux qui veulent nous faire du mal et nous priver de nos droits. L’orientation sexuelle n’est pas un choix. Quant à [Cynthia Nixon], elle est bisexuelle, pas homosexuelle. Par définition, si vous êtes attiré par les deux sexes, vous êtes bisexuel. C’était donc facile pour elle, tout ce qu’elle avait à faire était de choisir un partenaire.»

One thought on “Être lesbienne: un choix, selon Cynthia Nixon

  1. Elle est simplement bi. Si l’écrasante majorité des gays/lesbiennes était pas biphobe, elle pourrait s’assumer.

    « C’était donc facile pour elle, tout ce qu’elle avait à faire était de choisir un partenaire. » -> C’est vrai, le milieu LG(T) est tellement accueillant qu’il est beaucoup plus facile d’être bi!

Comments are closed.