Culture Performance

Le Bûcher des Endettés revient

13 déc. 2020

© The Wild Panthers 2020

Transformer la charge mentale des factures impayées en un feu de joie, il fallait y penser. Elena Montesinos l’a fait et propose une 5e version adaptée à l’année pandémique, ce mardi 15 décembre.

La première édition du Bûcher des Endettés avait remporté un gros succès il y a quelques années à Genève. À l’initiative d’Elena Montesinos, l’agitatrice culturelle sans qui Genève manquerait de piquant, l’événement invite qui le souhaite à brûler son lot de factures impayées. Un geste symbolique avec une valeur rajoutée inestimable de soulagement, le temps de sociabiliser avec les autres endettés devant l’embrasement.

Cette année, comme pour tout le reste des événements publics, le Bûcher des Endettés est repensé différemment. Cette métamorphose en mode DIY aura lieu à domicile mardi 15 décembre. En toute précaution et sans folie pyromane, les participant·e·s réduiront en cendres l’empoisonnante paperasse.

Libératrice

Libre ensuite à chacun·e de poster sa performance de combustion administrative sur les réseaux, accompagnée du hashtag #bonfireofpoverty2020. Proposée par la Montesinos Foundation, cette flashmob d’un nouveau genre consiste en une action artistique libératrice lors de laquelle les duplicatas des factures feront tout à fait l’affaire. L’initiatrice du projet rappelle: «La kleptocratie intensive n’est pas une spécialité suisse, bien que nous caracolions au sommet des charts mondiaux des abus administratifs en tout genre». Message reçu, le 15 décembre on brûle tout pour finir l’année sur une note légère!

Historique du Bûcher des Endettés: themontesinosfoundation.org/artworks/bonfire-of
#bonfireofpoverty2020

À lire également