Lausanne

Drag Race France Extra Viewing Party

ven 7 juin, 18:00
Lausanne
#places à gagner

The Armed

mer 5 juin, 19:30
Genève

360° Fever Party

sam 1 juin, 21:30
Genève
#Opéra

Roberto Devereux / Glam Night

jeu 6 juin, 20:00

Potins et popotin

Bien sûr, il y a la hype, il y a des potins (gossips) en veux-tu en voilà, oui Beth la très, très plantureuse chanteuse clame sa «différence sexuelle»...

Oui, elle finit souvent leurs concerts en sous-vêtements, voire sans, oui elle fait quotidiennement la une des tabloïds, oui elle à été élue par le NME personne la plus cool de l’année, oui elle chante avec Peaches ou Mika, oui ils se font remixer par Le Tigre ou Soulwax, oui leurs textes sont des hymnes homo et ils ont signé sur un label gay. Très bien, très bien.
Mais maintenant que l’on sait tout cela, il serait bon de revenir vers l’essentiel, le disque. Car derrière la forte personnalité de leur chanteuse, il y a une voix surpuissante et il y a la musique, car Gossip est vraiment un groupe, et sous l’incroyable frappe de la frêle batteuse, Gossip est une machine tueuse qui aurait le pouvoir de faire remuer les culs les plus coincés (osons rêver).
Les tubes «Standing in the way of control» et «Listen up!» (mais aussi «Y’r mangled heart») sont des bombes qui, sous l’impulsion du cocktail rythmique/voix soul énervée, vous expédient vers des sommets de disco punk insoupçonnables. Gloria Gaynor sous speed, Sylvester forniquant avec Sid Vicious, Ike and Tina Turner au fond d’un garage pailleté.
Peut-être rien de franchement révolutionnaire (cela existe-il encore?), mais une efficacité et une fraicheur inégalée depuis bien longtemps. Et ceci n’a rien à voir avec la hype. Hurle Beth, hurle et fous-toi de ce qu’ils disent, nous voulons juste danser et exploser.

Gossip «Standing in the way of control» (Kill rock stars)