Bars & Clubs
#places à gagner

LSDXOXO

Neuchâtel, sam 16 mars, 23:00
Bars & Clubs
#places à gagner

Beyond Border: The Queer Dynasty

Montreux, ven 15 mars, 22:00
Bars & Clubs

Rac’Queen

Sion, sam 9 mars, 18:00

À Berlin, l’amour est une licorne

À Berlin, l’amour est une licorne
Annabelle Georgen

Que l'on soit lesbienne, gai, queer ou hétéro n'y change rien: à Berlin, l'AMÛÛÛR, c'est une licorne. Et elle ne gambade pas sur les applis de rencontre. Les innombrables conversations que j'ai pu avoir avec des Berlinois·e·x·s sur le sujet s'achèvent toujours sur le même triste constat: il n'y a rien de plus merdique que le dating à Berlin.

À en croire les profils qui défilent sur Tinder and co, Berlin serait une sex-party géante: tout le monde est poly, tout le monde a un kink, tout le monde baigne dans le BDSM. Dans la réalité, c’est souvent beaucoup plus compliqué. Et les rares personnes LGBTIQ+ qui déclarent être à la recherche d’une relation amoureuse ont souvent des profils aux antipodes du cool berlinois, il faut l’avouer.

À titre d’exemple, voici quelques expériences croustillantes (elles l’étaient moins sur le moment) que mes copain·ine·x·s gais, lesbiennes, queer et moi-même avons fait ces dernières années:

Il y a celle qui se présente comme single sur son profil, puis qui lors du premier date, entre deux baisers fougueux sur son lit, t’explique qu’en fait elle est dans une relation ouverte et qu’il faudra d’abord l’accord de sa copine ultra-jalouse pour pouvoir aller plus loin

Il y a celui qui te ghoste d’un jour à l’autre, sans aucune raison apparente, après une dizaine de dates

Il y a celle qui, après avoir joui, te dit qu’elle veut dormir et te demande de quitter son appart… au milieu de la nuit

Il y a ces 40 matches qui ne t’ont jamais envoyé un seul message

Il y a celle qui donne tant de détails sur ce qu’elle veut au lit lors du premier date que ça te coupe toute envie tant il n’y a plus de surprise

Il y a celui qui, après une nuit torride, te réveille au petit matin en te demandant de déguerpir avant que sa coloc’ lesbienne enceinte de lui ne découvre ta présence, et qui t’informe au passage qu’il a déjà un mec

Il y a celui qui te regarde comme si tu étais un psychopathe parce qu’au deuxième date, tu l’invites à dîner chez toi et que tu as eu le mauvais goût de mettre une nappe et une bougie sur la table

Il y a celle qui, après une nuit incroyable, te dit nonchalamment «à une prochaine!» en te faisant un petit hug

Il y a celui avec qui tu sors depuis deux mois et échanges des sms quotidiennement, et qui soudain te déclare qu’il ne veut pas de relation parce qu’il est trop occupé par sa transition

Il y a celle qui n’a pas de rideaux aux fenêtres et qui te regarde avec indignation quand tu lui suggères qu’on pourrait peut-être éteindre la lumière

Il y a celle qui répond le plus naturellement du monde au message sympa que tu lui avais envoyé sur une appli…au bout de cinq ans

En conclusion: si tu cherches une baise rapide dans les toilettes suintantes d’un club ou dans les draps IKEA d’un·e·x inconnu·e·x, Berlin est le paradis sur Terre. Si tu cherches l’amour, va voir ailleurs si iel y est.

Retrouvez Annabelle Georgen sur Instagram: @annabelle.georgen