Tendances

L'iHomophobie a fait long feu

Quelques jours après avoir validé une application ouvertement homophobe, Apple vient de la retirer de son offre pour iPhone suite aux protestations de plusieurs associations.

A la fin novembre, Apple attribuait une cote de 4 – signifiant l’absence de contenu répréhensible – à une application s’inspirant de la Déclaration de Manhattan. Ce manifeste a été lancé il y a un an par des leaders catholiques, protestants, orthodoxes, unis pour “défendre la vie et la famille”. En réalité, il postule que les relations homosexuelles sont “immorales” et que les mariages entre personnes de même sexe équivalent à l’inceste. Le soft propose aux utilisateurs de se prononcer sur quatre questions relatives à l’avortement et à l’homosexualité. Mais, plus grave, il renvoie à de nombreux liens et autres textes visant à restreindre au maximum les droits LGBT à lire ou à signer.

Au moment de sa sortie, l’application a provoqué l’émoi d’associations homosexuelles qui ont directement lancé une pétition pour l’interdire. Signée par des milliers de personnes, elle a porté ses fruits puisque Apple a très rapidement abdiqué. Ce n’est pas la première fois que la marque à la pomme se voit obligée de réviser son jugement. Elle avait été également contrainte de retirer l’application tout à fait douteuse du “secouage de bébé” et celle, potentiellement très polémique mais autrement plus sympathique, proposant de mettre une photo de soi sur différentes figures religieuses. Cependant, un important doute subsiste sur l’adéquation des critères de sélection de l’entreprise qui s’est encore trouvée dans l’embarras.

À lire également