Tendances

L’emoji qui fait trembler les conservateurs!

@emojipedia

Il a fallu un emoji pour que la réactosphère s’invente une nouvelle panique morale. En cause, l’annonce de l’arrivée prochaine d’un pictogramme «homme enceint» pour les utilisateur·rice·x·s d’iPhone.

Diantre! Les demi-cerveaux des plateaux télé et les éditorialistes de FigaroVox n’ont-iels rien d’autre de mieux à faire qu’alimenter inlassablement la machine de l’indignation? Ne nous trompons pas d’argument. Ne disons pas que l’emoji «homme enceint» est «juste» un emoji. Ne faisons pas de comparaison avec les représentations d’être imaginaires elfiques, vampires ou sorcier·e·x·s qui peuplent déjà nos conversations digitales. Les hommes enceints n’ont rien de chimériques!

Réjouissons-nous au contraire de la volonté d’inclusivité affichée par Apple au même titre que les personnes non-binaires sont désormais représentées dans les emojis.

N’en déplaise aux réac: les hommes enceints sont une réalité. Des hommes trans* peuvent porter un enfant, accoucher et être d’excellents pères.

Aux effrayé·e·x·s de l’emoji, rappelons que le monde a changé. Pendant ce temps, trinquons toujours et encore à la diversité des parentalités et dansons sur les cendres de ce vieux monde binaire et hétérociscentré.

Et citons Maggie Nelson, autrice de Les Argonautes: «Je trouve qu’il y a quelque chose de fondamentalement queer dans la maternité, du fait qu’elle est une altération de l’état normal des choses et une aliénation radicale du corps.[…] La maternité n’appartient pas à certain·e·x·s seulement. Si l’enfant est désiré, on peut, quel que soit son genre ou son orientation sexuelle, être pour lui un excellent parent. Nous devons nous distancier des conceptualisations hétérosexistes et patriarcales de la maternité pour la repenser et la vivre de façon multiple.»

Amen.

_________________
7 février 2022   Thèmes: Étiquettes : , ,

À lire également