Jamais trop tard pour faire son coming-out

Pour ses 100 ans, le doyen des comédiens polonais Witold Sadowy a choisi de révéler qu’il était gay. «Pour moi le plus important c’est que la vérité survive», a-t-il déclaré.

Il est un monument du théâtre polonais, dont la carrière s’étend sur plus de cinq décennies de l’histoire mouvementée du pays. Dans un reportage télévisé de la chaîne publique TVP, diffusé lundi à l’occasion de ses 100 ans, le comédien Witold Sadowy est sorti du placard. «Pour moi le plus important c’est que la vérité survive […] Je suis fier d’avoir été un homme honnête. Je ne me suis jamais marié et je n’ai pas eu d’enfants, ce que je regrette parfois. Mais je suis né différent. Je suis gay», a-t-il déclaré, avant de plaisanter qu’il avait l’impression d’être au confessionnal.

Né en 1920, Sadowy a traversé la brutale occupation nazie, la Seconde guerre mondiale et le soulèvement de Varsovie, où il a perdu son père, ainsi que le régime communiste. Sa carrière sur les planches s’étend de 1945 à 1989. Il s’est ensuite reconverti en critique, notamment pour la prestigieuse «Gazeta Wyborcza».

Félicitations
En pleine période d’incertitude mondiale liée à la propagation du coronavirus, mais aussi de guerre culturelle menée par le gouvernement ultraconservateur contre les LGBTQ+, ce coming-out a suscité une vague de félicitations et de vœux. Le magazine gay «Replika» a salué «une bonne nouvelle vraiment inattendue». Et de souhaiter à Sadowy encore 100 ans de santé et de bonheur.

Laisser un commentaire

*

À lire également