Lausanne
#Théâtre

Il n’y a que les chansons de variété qui disent la vérité

mer 15 mai - sam 25 mai
Genève

Le T-dansant «voltige et papillonne»

dim 26 mai, 17:00
Montreux
#places à gagner

Henry Moodie + Lauren Spencer Smith

ven 5 juillet, 20:30
Lausanne

Everybody Pride Prelude

sam 1 juin, 20:00

La «planète gay» ne fait pas rêver les joueurs homos

Plus d'un an après la sortie du jeu vidéo «Star Wars: The Old Republic», le studio Bioware permet enfin d'y avoir des aventures homos... à condition qu'elles soient limitées à une planète et que le joueur débourse 19,99 dollars.

Ça grogne chez les fans gay de jeux vidéos, rapporte le site AdWeek. «Star Wars: The Old Republic» est accusé de ségrégation. En cause: «Rise of the Hutt Cartel», une extension du jeu en réseau que le studio Bioware sort ces jours-ci. Parmi les nouveautés figure l’inclusion d’intrigues et de personnages gay et lesbiens. Mais pour cela, il faudra se rendre sur une planète spécifique, Makeb, où les développeurs ont autorisé des «relations neutres sur le plan du genre». Et, bien sûr, il faudra aussi y aller de sa poche pour s’offrir le pack, à 19,99 dollars. Bref, pour vivre leur sexualité virtuelle, les «gaymers» sont priés de payer pour s’installer dans un «ghetto».

Réputation
Pourtant, le studio américain Bioware, qui signe la franchise, avait fait forte impression il y a quelque mois, en incluant des scénarios gays ou lesbiens et des scènes homoérotiques assez réussies dans l’édition de base de son «Mass Effect 3». Cet effort lui avait valu la réputation de studio gay-friendly.

Kotaku, un blog du groupe Gawker, s’amuse de la naïveté des joueurs gay qui ont exprimé leur déception. «Pour Bioware, l’intégration [de personnages gay et lesbiennes] est un business. Aussi, devoir payer pour accéder à Makeb n’est pas étonnant. Pour satisfaire les désirs des fans pour un supplément de contenu, Bioware développe – et cela a un coût, qui se répercute sur les prix.» Dans l’univers virtuel aussi, il faudra se battre pour l’égalité!

One thought on “La «planète gay» ne fait pas rêver les joueurs homos

  1. Je suis le seul à trouver cet indignement ridicule ?
    Permettre ce genre de scénario demande une grosse part de redéveloppement de l’environnement de jeu. Le redéveloppement de tout le jeu pour cette fonctionnalité est impossible à envisager vu son coup (qui serait alors largement répercuté sur les joueurs du monde entier). L’extension permet de s’affranchir d’un redéveloppement total et ainsi de proposer ce changer dans la logique du scénario. Mais cette extension n’a pas que ça à proposer, je trouve ça normal de la payer comme n’importe quelle extension.

    Non la sérieusement, c’est ridicule.

Comments are closed.