Ma concierge est un network

1er nov. 2005

REVUE DE PRESSE – Gestion du patrimoine, adhésion à un club
d’affaires, productivité accrue: faites confiance à la presse gratuite!

L’arrivée au bureau, feuilleter les journaux du matin, papoter paisiblement devant la machine à café… quoi de plus naturel? Misérable! Tout l’Emploi vous assène cette vérité implacable: «Tranquille et confortable, cette espèce de mise en train quotidienne constitue un rituel absurde qui fait perdre du temps et de l’énergie.» Au boulot, grosse flemme! L’apéro et le déjeuner? Inconscient! «Ils saccagent l’après-midi», et n’ont d’autre effet que de «rétrécir le temps de travail effectif», et au final, «augmenter le stress». Tenez-le vous pour dit, à l’heure de chercher un job. Signe des temps, Tout l’Emploi est doté en moyenne d’une unique offre d’emploi par édition – juste assez pour être généreusement distribué dans les Offices de l’Emploi genevois. Une aubaine pour les chômeurs du canton, qui ont tout loisir d’y consulter son cahier principal. Tout l’Immobilier est parsemé de villas «dans un écrin de verdure», de conseils juridiques («Comment trouver un locataire solvable?»), de portraits savoureux de personnalités politiques et des mollets du championnat de foot des professionnels de l’immobilier (tiens, les pom-pom girls de l’équipe du Comptoir Immobilier) – tout un univers secret, fascinant et attirant, dont les clés sont chez la concierge. C’est un peu comme le temple maçonnique de La Chaux-de-Fonds qui entrouvre ses portes dans Migros Magazine. Hélas, le décor du début du 19e est aussi somptueux que défraîchi. Car la loge est fauchée: «Elitiste à sa création, cette fraternité réunit maintenant des personnalités de tous bords. L’argent ne coule plus à flots!» Non, vraiment, pour votre «networking», les francs-maçons n’ont plus la cote. Pas plus, d’ailleurs, que les Lyons, Kiwanis et autres Rotary Club, avertit le très «upmarket» Swiss Style. Au banc-test des clubs d’affaires, il nous recommande Contacts, «le plus agile et agressif de tous». Il n’y a qu’à voir… «Chaque mois les nouveaux aspirants se ruent au Park Hyatt de Zurich.» Quelques conseils avisés, toutefois: garder ses distances «de la génération agonisante des golfeurs ou des jet-setters. De même, les timides et les introvertis ont la partie de relation-management perdue d’avance». Vous vous en foutez, vous êtes déjà au chômedu.

À lire également