Berne

BernPride

sam 3 août, 14:00
Lausanne

Bordello Foam

mer 31 juillet, 22:00
Lausanne

Drag Race France Live

sam 2 novembre, 18:30
Martigny

Martigny Pride

sam 20 juillet, 14:00

Des retrouvailles qui font le tour du web

Postée sur Facebook, la photo du baiser échangé par un soldat américain de retour d'Afghanistan et son compagnon est devenue un symbole pour beaucoup, un repoussoir pour d'autres...

En 24 heures, la photo a fait le tour du web: un hangar à Hawaï, un soldat américain de retour de mission en Afghanistan qui saute dans les bras de son partenaire, le couple se détachant sur fond de stars and stripes. Le cliché parfait, qui résume d’un coup la révocation historique du «Don’t Ask Don’t Tell». Le blog américain Joe My God a publié la réponse du sergent Brandon Morgan à l’avalanche de commentaires qu’a suscité la photo de ses retrouvailles avec Dalan. «Pour ceux qui l’ont aimée, sachez qu’on n’a pas fait ça pour devenir célèbres. Après trois missions et depuis quatre ans que l’on se connait, chacun a enfin dit ce qu’il ressentait à l’autre. Et quant à ceux qui ont détesté la photo, qu’ils la détestent. Si les sergents-majors, capitaines, majors et colonels autour de nous s’en fichent désormais, je ne vois pas pourquoi on se soucierait de ce que les gens disent.»

Cela vaut mieux, car sur des sites comme celui du «Matin», les commentaires volaient particulièrement bas. Outre de multiples versets du Coran et passages du Lévitique, on découvrait qu’«une fiotte ça peut pas se battre», que «la folle en treillis rentre de la caserne de Mykonos», ou que l’«armée US est une armée de PD qui sont juste bons à guider des drones avec un joystick». Autant d’avis éclairés qui, pour certains, ont tout de même passé quelques heures sur le site du quotidien romand, en panne chronique de modération.

«L’amour c’est l’amour»
La meilleure réponse vient encore du jeune GI lui-même: «L’amour c’est l’amour, s’est-il exclamé devant les caméras d’une télé locale. On s’est pas battus pour plus de droits ou de meilleurs droits que les autres. On s’est juste battus pour des droits égaux. Et maintenant on les a!» La photo avait été prise par un ami, à l’insu du couple, et postée sur Facebook, a relevé le Huffintgton Post.