Tendances

Liquidation totale au rayon métrosexuel

Pour se rendre compte de l’agonie des modes révolues, rien de tel qu’un petit tour par la solderie de votre centre commercial favori.

Triste spectacle dans la solderie de la Migros de Cornavin, à Genève. On peut y assister, en temps réel, à la mort du style métrosexuel. Un rayonnage entier d’articles estampillés «Optim’Hom» actuellement bradé à moitié-prix, s’empoussière sous le regard indifférent des ménagères fauchées. Pourtant, cet assortiment d’accessoires de beauté pour l’Homme avait tout pour plaire: des peignes à cran d’arrêt aux miroirs portatifs en acier chromé, en passant par les minitondeuses à rouflaquettes, les princes à épiler aux bras musclés ou les serviettes de bain microfibres. Une gamme de produits fleurant bon la testostérone, dans un packaging orné d’une règle graduée, façon «Qui a la plus grosse?»

Quel gâchis. C’est tout l’attirail du «nouveau mâle» tel qu’on se l’était brièvement représenté au milieu de la dernière décennie, qui s’apprête à disparaître. Une mode de si courte durée qu’elle a manifestement pris de court le géant orange.

2 comments

Tu as l’air d’avoir un souci avec les « femelles » et avec la virilité en général…. tu devrais te détendre, le genre humain ce n’est pas que des hommes et des femmes et ce depuis longtemps. et c’est pas grave d’être un homme, de prendre soin de soi et d’avoir un petit attribut, certains mecs s’en sortent très bien.

Comments are closed.

À lire également