Berne

BernPride

sam 3 août, 14:00
Genève

Viktor Rom fait son show

ven 26 juillet, 23:59
Martigny

Martigny Pride

sam 20 juillet, 14:00
Neuchâtel

Dragâteloises «Fairy Tale»

sam 24 août, 18:30

Avez-vous couché avec ce prétendant à la Maison Blanche?

En bonne place pour décrocher l'investiture républicaine, le gouverneur du Texas Rick Perry est la cible d'un appel visant à dévoiler sa bisexualité.

Les préparatifs sont lancés pour faire éclater un bon gros scandale sexuel comme l’Amérique les affectionne contre un candidat à la présidentielle de 2012. La cible est désignée: le gouverneur du Texas Rick Perry, l’homme qui monte dans la bataille pour l’investiture républicaine, au point de rattraper les actuels favoris Mitt Romney et Michelle Bachmann. Selon certains, le profil de Perry, conservateur en matière sociale, méthodiste fervent, marié depuis bientôt 30 ans à son amour d’enfance, ne serait qu’une couverture. En réalité, le prétendant à la Maison blanche serait doté d’un redoutable appétit pour des jeunes gens des deux sexes, avec un faible pour les stripteaseuses et les escorts. La machine à rumeurs est lancée… sauf que jusqu’à présent, personne n’est sorti du bois pour témoigner des mœurs prétendument dissolue du politicien de 61 ans.

Pour combler cette lacune, un mystérieux Comité contre l’hypocrisie sexuelle a fait paraître un encart de pub dans l’«Austin Chronicle». L’appel, inscrit en caractères de type «Star Wars»: «Avez-vous déjà eu des raports sexuels avec Rick Perry?» Si c’est le cas, contacter Robert Morrow. Ce proche d’un rival républicain de Perry prétend connaître deux stripteaseuses qui auraient eu des rapports avec le gouverneur, mais qui auraient peur de parler. Morrow s’était déjà illustré dans une campagne tapageuse contre l’investiture de Hillary Clinton, en 2008, reprochant à l’ex-première dame d’avoir couvert son mari dans une affaire de viol.

Contre le mariage gay
Défenseur acharné de la peine de mort, hostile au droit à l’avortement, Rick Perry est, par ailleurs, un opposant relativement modéré au mariage entre personnes de même sexe. Questionné sur l’instauration de ces unions dans l’Etat de New York, il s’est récemment attiré les foudres de ses collègues conservateurs en répondant qu’il n’y voyait aucun problème. Il combat toutefois à toute velléité d’imposer le mariage gay au niveau de l’Etat fédéral.