Rainbow attitude dans les rues de Kaboul

La tendance faisait beaucoup rire les expatriés occidentaux: dernièrement encore, le symbole gay faisait fureur sur les vitres et la carrosserie des voitures afghanes. Jusqu’à ce qu’un média local s’intéresse à cette mode.

L’engouement serait parti de véhicules d’occasions importés du Canada en Afghanistan. Au même moment, des autocollants et autres accessoires fabriqués en chine inondaient le marché afghan. Il n’en a pas fallu plus pour lancer la mode du rainbow flag dans les rues de Kaboul. «Les conducteurs afghans semblaient peu préoccupés par le fait d’utiliser leur auto pour promouvoir ouvertement le fait d’être gay et d’en être fier», résume «The Guardian». Le quotidien britannique raconte que cette tendance a pris fin après qu’une agence de presse locale, Pajhwak, a révélé aux automobilistes consternés la signification de ces six couleurs. Les gadgets n’ont pas tardé à disparaître en masse.

Dans un pays où les pratiques homosexuelles sont loin d’être rares, même si totalement clandestines, une des personnes interrogées a estimé que cette fâcheuse méprise «devait servir d’avertissement aux Afghans qui ont tendance à suivre aveuglément les modes importées d’ailleurs.»

À lire également