Genève

360° Fever Party

sam 1 juin, 21:30
Genève

Laundrette

ven 31 mai, 23:59
Genève
#Théâtre

Il n’y a que les chansons de variété qui disent la vérité

mer 29 mai - sam 8 juin
Genève
#Chorale

Les Genevoix présentent «Summer Lovin’»

sam 15 juin, 19:30

Ricky Martin «ambassadeur de l'enfer»

Les Eglises portoricaines tirent à boulets rouge sur l'enfant du pays à l'occasion du coup d'envoi de sa tournée mondiale, la première depuis son come-back, coïncidant avec son coming-out de mars 2010.

Dans une interview à un magazine de l’île caribéenne, le Cardinal de San Juan, Luis Aponte Martinez, a supplié Ricky Martin de cesser de promouvoir son homosexualité. «Pour l’amour de ses enfants, pour qui j’imagine qu’il souhaite le meilleur, qu’il essaie de faire un exemple pour notre jeunesse des grandes valeurs que nous partageons, hormis le sexe.» Le prélat, non sans avoir dit son admiration pour le talent du chanteur, a précisé que l’Eglise catholique ne rejetait pas «les homosexuels, mais seulement leurs actions et comportements immoraux, (notamment la) promotion parmi notre jeunesse de la promiscuité sexuelle, (qui) est immorale, d’où elle vienne.»

Sur un ton beaucoup plus direct, la pasteure Wanda Rolón lui a emboîté le pas sur sa page Facebook. Ex-vedette de la chanson devenue télé-évangéliste à la tête d’une influente congrégation pentecôtiste, elle a désigné Ricky Martin comme «l’ambassadeur de l’enfer». Un titre visiblement un peu trop fort, puisqu’il a vite disparu du réseau social. L’«apôtre» autodéclarée a tenté de nuancer ces propos, dans la presse en affirmant: les homosexuels «ont toujours existé, mais pas question de glorifier leur comportement. Je ne glorifie pas un toxicomane ou un alcoolique.»

Martin a répondu à sa manière, sur scène, lors de son premier concert de sa tournée «Musica + Alma + Sexo» (qui passera par Montreux en juillet): «Tout ce que je veux pour mon pays est qu’il soit débarrassé des préjugés. Ni plus ni moins.»