Bars & Clubs
#Cinéma

Afterwork queer Priscilla, reine du désert / des places à gagner!

Lausanne, mer 8 février, 17:00
Culture
#Danse

L’Homme rare

Genève, mar 7 février, 20:00
Bars & Clubs

P’Tea Drag

Neuchâtel, dim 12 février, 14:00

Là-haut sur la montagne… le chalet où l’on cause genre

Là-haut sur la montagne… le chalet où l’on cause genre
Temps Présent, Guerre des sexes au chalet, RTS
Diffusé en deux épisodes sur la RTS, les 26 janvier et 2 février, Guerre des sexes au chalet propose une téléréalité qui convoque un dialogue intergénérationnel réussi sur les questions de genre et de sexualité.

Dans un mixeur, vous mettez Les Pique-Meurons et Loft Story que vous saupoudrez de questions contemporaines autour du genre et de la sexualité. Vous obtenez ainsi l’émission intitulée Guerre des sexes au chalet. Passé la surprise du titre un brin simplificateur, le format proposé sur la RTS est pour le moins réussi. 

Le concept est simple: sortir du débat d’idée polarisant qui verrait s’opposer les «pro» et les «anti» et proposer à une petite dizaine de participant·e·x·s de cohabiter, dans un chalet! Au casting de cette téléréalité helvétique, on retrouve John, qui se décrit comme un «pro-féministe reprenti», Clément, qui «aide les hommes à reprendre leur place», mais aussi Léon Salin, que notre lectorat connaît bien, Coralie «féministe radicale» selon ses propres termes ou encore Maria Bernasconi, ancienne conseillère nationale socialiste, engagée de longue date pour la cause féministe. Ajoutez à cela quelques invité·e·x·s surprise (on ne vous en dit pas plus, mais notre fibre helvète a été ébahie par le casting), les interventions de la journaliste Laurence Gemperlé et du réalisateur Jacob Berger, et le débat d’idées est lancé.

Sortir de ses positions
Qu’est-ce qui ressort de cette recette pour le moins originale? Un programme qui, malgré quelques raccourcis et simplifications, permet à tout un chacun de sortir de ses positions, d’écouter le récit de l’autre, et de faire un pas vers plus de compréhension. On ne peut que féliciter le format long de l’émission, qui permet de développer la complexité des personnages. De plus, des scènes de la vie de tous les jours donnent à voir le caractère indélicat de certaines questions, notamment celles adressés aux personnes trans*. Elles mettent également en lumière le parcours difficile qui a mené certains participants à une forme de rejet des combats féministes. Par-dessus tout, on aime voir l’affection qui se tisse entre celles et ceux que tout oppose au premier abord.

Photo: RTS

La RTS remplit ici son travail de service public, en proposant une formule qui vulgarise des questions contemporaines complexes, éduque son audimat et donne la parole à des personnes aux positionnements très différents sur des sujets contemporains omniprésents dans le débat public. Cette émission qui s’adresse à un public qui n’est pas nécessairement sensibilisé aux thématiques liées au genre réussit à démontrer que le vivre-ensemble, lorsqu’on lui donne le temps de se développer, est possible. 

Temps Présent, Guerre des sexes au chalet, les jeudis 26 janvier et 2 février, à 20h10 sur RTS 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *