Un agenda gay-friendly pour l’UDC

Le premier parti de Suisse a son association gay. C’est dimanche à Zurich que leur groupe a été officiellement constitué. Une nouvelle saluée par un nouveau dérapage nauséabond de Grégory Logean.

Sur 100 000 membres, ils estiment qu’au moins «quelques milliers sont homos». Ce ne sont toutefois qu’une une quarantaine de membres du parti populiste qui se sont réunis dimanche au Volkshaus pour porter l’association «Gays dans l’UDC» sur les fonts baptismaux. Son président est un expert fiscal de 50 ans, le Biennois Beat Furrer.

La création du groupe avait été annoncée en décembre dernier. Et elle n’avait pas manqué de faire grincer quelques dents au sein d’un parti où les dérapages homophobes ne sont pas rares. Dernier en date, celui du bouillant Grégory Logean, chef de file des Jeunes UDC du Valais romand. Interrogé sur les ondes de Rhône FM, il a comparé la nouvelle section gay à une «tumeur à traiter par chimiothérapie… pour éviter qu’elle ne se propage.»

Cependant, les Gays dans l’UDC disent disposer du soutien de la direction alémanique du parti. Et notamment celle de Christoph Blocher, «très attaché aux libertés individuelles», comme l’a affirmé Beat Furrer au «Matin». La nouvelle section n’a pas manqué de souligner qu’elle était alignée avec la plateforme du parti en matière d’immigration et de sécurité, les thèmes forts de la première formation du pays. Il se démarquera, en revanche, des positions familialistes défendues par certains ténors – notamment le Valaisan Oskar Freysinger. Ainsi Furrer a-t-il indiqué vouloir défendre l’adoption par les couples de même sexe.

Seul un parti gouvernemental dispose déjà d’une structure regroupant les gays et aux lesbiennes: le parti radical (centre droit).

9 comments

N’importe quoi !!! Comment on peut croire un parti qui s’est montré homophobe a tant de reprises ???
En plus, on veut nous faire gober une possible défense des droits d’adoption par des couples du m’eme sexe ??? J0ai vu et entendu des choses dans ma vie, mais cette nouvelle “virée” vers les Gays est la chose la plus bizarre que j’ai entendu ces derniers temps.
Si vous êtes assez cons pour y croire, c’est votre problème. Mais je n’ai jamais vu des Gays s’unir ou se réunir avec des gens pour la plupart racistes, homophobes et fermés a l’économie européenne… A moins qu’il existe des gays homophobes ??? Qui sait !!!

@Ricardo: L’UDC est peut-être un repaire d’homophobe, mais c’est surtout le cas dans quelques cantons romands. Valais et Genève pour ne pas les nommer. Ailleurs, je pense que les leaders sont plus intéressés par la politique migratoire, le nationalisme économique ou la criminalité, qui sont des valeurs beacoup plus sûres pour récolter un maximum de voix. Dommage, dans ces conditions que des blancs becs comme Logean (qui ne représente personne sinon sa clique de fanatiques) continuent de focaliser le débat en Suisse romande. S’il est un jour exclu du parti (ce qui serait bienvenu après des déclarations d’une telle violence…), je pense que les journalistes cesseraient enfin de lui accorder des tribunes.

Les Gays de UDC méritent de l’encouragement , ce sont peut etre eux qui vont botter le cul de Gregory Logean , et remettre les pendules à l’heure , voyez plutot :

La création d’une nouvelle section “Gay UDC” dimanche à Zurich a suscité une vive réaction des jeunes UDC du Valais romand. Leur co-président, Grégory Logean, a dénoncé une “infiltration du lobby homosexuel au sein du parti agrarien”. En réaction, le président des “Gay UDC”, Beat Feurer, lui conseille aujourd’hui de se “faire soigner chez un psychiatre local”.

La psychologie a mis en évidence que les personnes, qui ont des sentiments homosexuels mais les refoulent, ont de vives réactions contre les homosexuels, a expliqué Beat Feurer dans un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi. Les propos inadmissibles et blessant de Grégory Logean sont peut-être explicables de cette manière, a-t-il ajouté.

Le président des “Gay UDC” a donc demandé à l’UDC Suisse et aux Jeunes UDC du Valais romand de se distancier clairement des propos du jeune co-président. La nouvelle section fondée à Zurich va poursuivre son chemin et réunir les homosexuels qui votent UDC afin de défendre leurs intérêts à l’intérieur et à l’extérieur du parti.

Les propos de M. Logean montrent clairement que des organisations comme les “Gay UDC” sont encore nécessaires aujourd’hui, selon Beat Feurer. Ce dernier se réjouit d’autant plus d’avoir trouvé en Valais un représentant régional et interlocuteur. Il va donc l’inviter à la prochaine assemblée des “Gay UDC” afin de pouvoir battre en brèche ses préjugés.

Au fait, l’UDC, elle est pour quelque chose ??? 🙂
l’UDC c’est l’anti-tout !!!
Faites gaffe, elle risque même, un jour, d’être anti-eux-mêmes :-O …

Je suis gay. Personnellement, je suis très à droite quand il s’agit de question qui porte sur le déclin des valeurs suisses. Les suisses (les vrais) acceptent l’homosexualité. J’ai grandi dans un petit bled vaudois (600 habitants). Dans les années septante, ma maitresse d’école était lesbienne. L’assistante de la classe était sa partenaire. C’était connu de tous et cela n’a jamais suscité aucune polémique. Maintenant, nous nous faisons envahir par les africains et musulmans qui détestent les homosexuels. Ils nous tabassent à la sortie des clubs, chose qui n’existait jamais dans les années huitante. Alors que j’ai grandi pour être tolérant envers les autres, je suis devenu aigri, ouvertement raciste et très anti musulman. On a des Nicolas Blancho qui prônent l’instauration de la sharia. On veut interdire le porc dans les cantines. Les noirs ramènent leurs filles en Afrique pour les faire exciser. Pour moi, ce n’est pas ma Suisse. Et je ne peux être le seul gay en Suisse à penser de même. J’espère que mon commentaire ne va être censuré mais qu’il va ouvrir un débat. Merci.

“Je suis musulman et noir. Personnellement, je suis très à droite quand il s’agit de question qui porte sur le déclin des valeurs suisses. Les suisses (les vrais) acceptent l’immigration. J’ai grandi dans un petit bled genevois (900 habitants). Dans les années huitante, mon maître d’école était noir. L’assistante de la classe était asiatique. C’était connu de tous et cela n’a jamais suscité aucune polémique. Maintenant, nous nous faisons envahir par les homosexuels qui détestent les noirs ou musulmans. Ils nous draguent à la sortie des clubs, pervertissent nos valeurs chose qui n’existait jamais dans les années nonante. Alors que j’ai grandi pour être tolérant envers les autres, je suis devenu aigri, ouvertement homophobe. On a des sections UDC qui prônent l’adoption pour couples homos. On veut enseigner l’homosexualité dans les écoles. Les gays adoptent indirectement ou procréent pour en faire de futurs homos. Pour moi, ce n’est pas ma Suisse. Et je ne peux être le seul noir en Suisse à penser de même.”
J’espère que mon commentaire ne va être censuré mais qu’il va ouvrir un débat. JE ne suis ni noir ni musulman ni homophobe, mais quand des personnes connaissent un type de ségrégation je trouve hallucinant de se faire ségrégateur d’un autre côté. L’UDC et la droite arrive si bien à monter les gens les uns contre les autres… alors que c’est ensemble qu’on est plus forts et qu’on peut arriver à s’ouvrir à l’autre!!

@jojo.

Historiquement, la Suisse est un état peuplé des chrétiens blancs protestants et catholiques.

L’immigration africaine et musulmane non seulement a conduit notre pays dans une hausse massive de la criminalité (qui ose encore sortit aux Pâquis le soir), mais ces étrangers prônent la violence envers les gays, les femmes, les infidèles (non musulmans), l’excision et la circoncision.

Les Rroms sont devenus une plaie. Avec Schengen, on a vu l’explosion des cambriolages. Des Kosovars de 10 et 11 ans violent une fillette de 5 ans dans les Grisons.

Affaire de viols collectifs par des adolescents albanais.

Avions-nous des gangs d’Africains et de Kosovars qui s’entretuent en plein jour à Martigny il y a trente ans?

Alors Jojo, réfléchis. Tu aimes cette Suisse violente ?

L’UDC est le seul parti qui ose affronter cette réalité et agir. Nos autres politicards croient au « tout le monde il est beau, tour le monde il est gentil ».

Etre gay ne veut pas dire voter socialiste.

@Gégène (aux tendances brunes) : Et les noirs gays, qu’en dites vous ? Mon copain est d’origine africaine (et noir, ouh lala)…. Que dois-je le faire ? Le brûler ?

En plus, vous êtes idiot. Le Kosovo n’est pas dans Schengen ! MDR. Je savais qu’il existait des fachos chez les gays mais à ce point-là ! Oui, il y a des africains et musulmans homophobes (après ça dépend, dans mon milieu, universitaire, les personnes musulmanes ne sont en grande majorité pas homophobes, après, il y a des cons partout), mais rien ne justifie vos propos haineux, faux (la circoncision n’est pas islamique) et généralistes ! Mettre en exergue des faits divers pour insulter tous les étrangers est tout aussi grave que lorsqu’on traiter les gays de sidéens et de pédophiles, en généralisant des faits divers !

Comments are closed.

À lire également