Genève

Le Temple: Fusion

sam 6 juillet, 23:00
Lausanne

Talent Show Chaud Cho

dim 30 juin, 16:00
Lausanne

La Messe 3.0

sam 22 juin, 22:00
Lausanne

Extra Viewing Party

sam 22 juin, 18:00

«Pacsés inféconds et aisés»: L’UDC prend une déculottée

Le principe d'égalité de traitement entre couples mariés et partenariés est accepté par près de 83% des électeurs genevois.

Les électeurs genevois votaient le 20 mai sur l’adaptation de la loi sur les successions garantissant l’égalité de traitement entre couples mariés et «partenariés» de même sexe, conformément à la LPart. Parmi les partis genevois, seul l’UDC avait appelé à voter non. Les affiches du parti populiste de droite, dénonçant un «bonus fiscal pour des pacsés inféconds et aisés», avaient provoqué un tollé et la condamnation unanime de la classe politique genevoise, y compris au sein même de l’UDC.

Auto-goal
En dépit d’une participation extrêmement basse, le projet de loi a été adopté dimanche par près de 83% des votants. Au soir des résultats, le Conseiller d’Etat Laurent Moutinot s’est dit satisfait de voir le peuple genevois rejeter «l’argumentation nauséabonde de l’UDC.» Quant à l’UDC, elle a reconnu s’être privée de l’occasion de mener campagne. Commentant cet auto-goal humiliant, le député Yves Nidegger, a pourtant considéré, non sans un certain culot, que l’UDC avait réussi à rassembler au-delà de sa base. Reste que 17%, c’est beaucoup moins que les 38% d’opposants genevois à la LPart en 2005. Le signe qu’à Genève comme ailleurs, lentement mais sûrement, les mentalités changent.