Drapeau LGBT pris pour cible par les hooligans serbes

Une marche non autorisée de supporters de foot belgradois à travers Berne a donné lieu à des incidents violents, dont des jets de canette contre un café LGBT-friendly, hier.

Les habitants de Berne ont pu assister à une démonstration de brutalité et de bêtise de la part de hooligans belgradois, hier. Avant et après le match de foot de l’Étoile rouge contre le champion de Suisse Young Boys, des incidents ont éclaté dans le quartier de Lorraine, où les supporters ont défilé sans autorisation en fin d’après-midi.

Vers 18h, un policier a dû tirer un coup de semonce pour faire cesser le tabassage d’un homme à terre par une quinzaine de supporters, avant que les cogneurs ne soient dispersés à coups de gaz lacrymogène. En route vers le Stade de Suisse, les fans serbes ont ensuite projeté des canettes de bière pleines sur les clients attablés à la terrasse du Café Kairo. Le bistrot a été visé parce qu’il arbore un drapeau arc-en-ciel, selon un reporter de l’ATS cité par la «Berner Zeitung».

Les incidents de la soirée auraient fait au moins cinq blessés. Trois suspects ont été arrêtés. «Je ne comprends pas comment on peut permettre une chose pareille. On parle d’un cordon policier resserré, mais je n’ai rien vu de tel», a expliqué un témoin à «20 Minuten».

Homophobes et nationalistes
Les supporters impliqués dans ces incidents seraient issus des Delije («Les Braves»), déjà dans le collimateur de l’UEFA pour des violences et des chants racistes. En octobre 2010, ce groupe ultranationaliste faisait partie des instigateurs des troubles contre l’une des premières Marche des fiertés LGBT dans la capitale serbe. Les émeutes avaient provoqué des heures de chaos et des scènes de pillages sans précédent dans le centre-ville. Près d’une centaine de personnes avaient été blessées.

À lire également