Swiss accusée de racisme anti-serbe et d’homophobie

Un chirurgien esthétique très en vue affirme avoir fait l’objet d’insultes discriminatoires de la part d’employés de la compagnie aérienne helvétique. Celle-ci vient d’être condamnée en Serbie.

La compagnie aérienne Swiss est dans la tourmente en République serbe. Un très médiatique chirurgien esthétique a fait condamner la société pour discrimination le mois dernier devant un tribunal de Belgrade. Marko Lens reproche à Swiss un traitement insultant en raison de sa nationalité au cours d’un vol pour Zurich, en 2011. Alors qu’il se plaignait du service en classe affaires, il aurait été traité de «cochon de Serbe» par le maître de cabine, devant les autres passagers. Des insultes anti-Serbes répétées dès l’année suivante par une responsable locale de la compagnie qu’il aurait rencontré plusieurs fois à l’aéroport de Belgrade. La femme aurait harcelé Lens, lui demandant une fois ironiquement s’il revenait de la Gay Pride et une autre fois, lui disant que «tous les homosexuels devraient être tués».

L’affaire s’est conclue le mois dernier – en plein psychodrame helvético-serbe autour du Mondial de football – par la condamnation de Swiss à 500’000 dinars (environ 5000 francs) de dommages et intérêts, que Marko Lens a décidé de verser à une fondation pour jeunes handicapés.

Pétition en ligne
Mais le chirurgien, par ailleurs patron d’une entreprise de cosmétiques, ne veut pas s’arrêter là. Il a lancé cette semaine une pétition en ligne sur le site de mobilisation LGBT All Out contre Lufthansa, maison-mère de Swiss. Celui qui se définit comme «membre de All Out» affirme que l’employée homophobe de la compagnie n’a pas été sanctionnée, mais au contraire promue et envoyée aux Etats-Unis. Lens exige également des excuses officielles de la part du groupe allemand.

Swiss, qui a désormais interdit au médecin l’accès à ses avions, a indiqué avoir pris note du verdict, et «examiner maintenant les prochaines étapes».

Laisser un commentaire

*

À lire également