Bars & Clubs
#Cinéma

Afterwork queer Priscilla, reine du désert / des places à gagner!

Lausanne, mer 8 février, 17:00
Bars & Clubs

P’Tea Drag

Neuchâtel, dim 12 février, 14:00
Bars & Clubs

Xperience Full Fetish Party

Berne, sam 18 février, 21:00

Couples homos: les protestants vaudois tiennent bon

Le Synode de la principale Eglise réformée du canton a confirmé samedi l’adoption d’un «rite» pour les partenariés, malgré de fortes oppositions.

Réunis ce week-end, les dirigeants de l’Eglise protestante du Canton de Vaud ont définitivement adopté le principe d’un «rite» célébrant l’union des couples de même sexe. Cette idée, déjà acceptée en novembre dernier, avait provoqué de forts remous. Une pétition émanant des milieux évangéliques avait rassemblé quelque 3000 signatures. Elle mettait en garde contre le creusement d’un profond fossé au sein de la communauté.

Le Synode a balayé les objections. Au micro du «19:30» de la RTS, c’est une avocate inattendue qui a défendu le nouveau rite : Suzette Sandoz. Membre du Synode, l’ancienne conseillère nationale (connue pour son hostilité au partenariat enregistré) a expliqué que l’assemblée avait «décidé de montrer qu'[elle] n’était pas fermée à l’accueil des personnes qui ont une autre forme de vie – en l’occurrence reconnue par le droit civil.» Les premiers rites pourraient être célébrés avant la fin de l’année. Ils consisteront en une lecture de la bible, une prédication et une prière pour le couple. On ne parle pas de bénédiction, et encore moins de mariage, pour ces cérémonies qu’aucun pasteur ne sera tenu de célébrer.

Neuf autres Eglises locales, notamment celles de Berne-Jura et de Fribourg, ont suivi la même démarche. Les cantons historiquement protestants de Genève de Neuchâtel ont par contre rejeté toute célébration des unions homosexuelles.