Suisse

«Chahut» promis aux anti-avortement

Après avoir recueilli 110’000 signatures contre la gratuité des IVG, les Pro-Life suisses comptent manifester à Zurich la semaine prochaine. Les milieux alternatifs les attendent de pied ferme.

Amateurs de photos de fœtus baignant dans le formol, réjouissez-vous! Les militants anti-avortement sont de retour dans les rues de Suisse. La «Neue Zürcher Zeitung» rapporte que la joyeuse équipe qui avait lancé une croisade contre l’EuroPride de Zurich, en 2009, se prépare à une grande manifestation dans cette même ville, le 17 septembre. Elle sera menée par l’élu municipal UDC Daniel Regli. Ce dernier n’avait pas hésité, à l’époque, à comparer la manifestation LGBT à la scène ouverte de la drogue du «Platzspitz», dans les années 1980.

La question de l’avortement revient dans le débat helvétique avec l’aboutissement d’une initiative populaire qui prévoit de retirer l’IVG des prestations remboursées par l’assurance maladie de base. Ce texte devrait faire l’objet d’une votation à haut risque. Mais les Pro-Life suisses voient déjà plus loin. Avec leur manif du 17 septembre, ils veulent maintenir l’interdiction du diagnostic préimplantatoire, dont le Conseil fédéral envisage la levée.

Sous protection policière
La marche des anti-avortement est attendue de pied ferme par les autonomes zurichois, qui ont promis d’y réagir dans «le bruit et le chahut». Ces anarchistes et alternos de gauche, surnommés les «chaoten», sont réputés pour leurs opérations coup de poing lors de rassemblements de l’UDC ou le 1er Mai. La police a d’ores et déjà annoncé que les Pro-Life bénéficieraient d’une protection spéciale.

_________________
8 sept. 2011   Thèmes: Étiquettes : , , ,

À lire également