Genève

Brat·ification

sam 29 juin, 23:00
Montreux

Henry Moodie + Lauren Spencer Smith

ven 5 juillet, 20:30
Montreux
#places à gagner

Raye et Janelle Monáe

jeu 18 juillet, 20:00
Fribourg

Safer Space Créatif

dim 30 juin, 13:30

Shopping: Avez-vous déjà votre jail bag ?

Le service de shopping online gagne les plus nobles des institutions helvétiques: polices, armée, prisons, Eglise, partis politiques, tous ont désormais quelque chose à vous vendre sur leur site.

FLICSHOP
Notre bonne vieille police vaudoise a trouvé une manière d’arrondir ses fins de mois, plus rigolote encore que celle qui consiste à traquer les mal garés. Sur son Polshop (http://www. police.vd.ch/polshop/shop.htm), c’est un éventail d’objets qu’elle cherche à vendre aux internautes qui n’ont que cela à faire, surfer sur les sites des polices cantonales… S’il faut n’en choisir qu’un seul, la palme revient incontestablement au badge officiel de la gendarmerie, brodé en forme d’écusson. A coudre sur votre sac à main ou votre chemise, histoire de rouler les mécaniques, c’est du plus chic! A cinq francs pièce, mais dix balles pour les frais d’envoi, autant en acheter 20 pour la prochaine sortie des contemporains.
Dans la même veine, la police tessinoise (http://www.ti.ch/DI/POL/sportello/online
_shop/) vend une adorable petite mascotte répondant au doux nom de «Polyno», à placer bien entendu sur la banquette arrière de votre Opel Manta..
L’armée n’a pas de shop online à proprement parler, mais le Château de Morges, qui abrite le musée militaire, propose un Liq’shop des plus sympathiques, un espace de 600m2 de vente où pour 5.– il est possible d’acquérir des chaussures de marche de l’armée et pour 2.–, des lunettes de soleil très urf! Avec son joli slogan – «Liq’shop le visiter c’est l’adopter» – le site fait office de vitrine. Seul hic: les heures d’ouverture, plutôt du genre administration publique. (http://www.dse.vd.ch/securite/militaire/arsenal/liqshop/presentation.htm )

JAILSHOP
Le top en matière de shopping administratif, c’est certainement la centrale d’achat online ultra fun des prisons du canton de Zurich. «Faites vos commis en tôle» (einkaufen im Knast) (http: //www.justizvollzug.ch/shop/), claironne-t-on sur la page de présentation. Très pro, le site propose des paiements sécurisés. On remarquera avant tout cette gamme de sacs labellisée «Jail bags». Copie des Freitag, tout en bâche noire avec un sobre logo «jail bags», garanti fait main, le jail bag est incontestablement un must (http://www.justizvollzug. ch/shop/). En comparaison, la prison des plaines de l’Orbe fait certes des efforts de communication (www.prison.ch), mais il faut aller sur place pour acquérir les indispensables corbeilles en osier, planches en bois et portes-bouteilles.

CHRISTSHOP
Dans un tout autre registre, rendez-vous sur http://www.boutiques-theophile.com. Ce site globalise une foule de produits tout droit sortis des monastères et cloîtres. Quelques drôleries comme une crème anti-âge de la marque «Bonne Fée Nature» ou une lotion après rasage produite par les très industrieuses Bénédictines de Chantelle. Contrairement aux prisonniers de chez nous, les sœurs ont parfaitement intégré l’art du marketing . Elles proposent des coffrets cadeau et, en saison, des cloches de Pâques en chocolat! Pour les fadas d’imagerie religieuse, ce site est à inscrire dans les favoris. (Paiement sécurisé par carte de crédit, frais de port pour la Suisse environs 7 euros.)

POLITSHOP
Les partis politiques suisses ont également compris qu’il était possible de renflouer la caisse des adhérents déficiants grâce aux gains du shopping virtuel. Parmi les objets d’autopromotion, quelques trouvailles. Le Parti de la Liberté, chantre d’une Suisse propre et en ordre, propose dans sa rubrique «cadeaux» un set de nettoyage composé de quatre éléments (éponge + 3 chiffons pour usages divers) pour la modique somme de 7.80.–.
Avec le slogan «Enjoy it», le Parti radical – faut-il s’en étonner? – ne propose que des objets ennuyeux. Il y a bien ce fanion de table, mais qui se vanterait de posséder pareil gadget? L’UDC, elle, assure vendre des briquets qui durent plus longtemps que ceux des autres partis, mais elle propose exactement les mêmes cartes de jass que ses concurrents politiques. En plus des cartes, les socialistes, méticuleux, mettent en vente un étui pour bien les ranger! Quant au PDC, il n’offre rien sinon la possibilité de demander par e-mail la photo dédicacée de Joseph Deiss. A placarder, bien sûr, sur la boîte à gants de l’Opel Manta.