Lausanne
#Danse

Le cerveau mou de l’existence

mar 16 avril - dim 21 avril
Genève
#Musique

Billie Bird

ven 26 avril, 20:30
Genève
#Littérature

Vieille comme la rue? La prostitution hier et aujourd’hui

ven 19 avril, 17:30
Lausanne

Grande rencontre des parentalités queers

sam 27 avril - dim 28 avril

Offensive pour l'ordination des femmes et des homosexuels

Un comité de catholiques bâlois a lancé hier une initiative visant à inscrire dans la Constitution l'égalité hommes-femmes dans l'accès à la prêtrise. Le texte veut aussi ouvrir le sacerdoce aux personnes mariées et homosexuelles.

Ce n’est de loin pas la première fois qu’une récolte de signatures propose de réformer le statut de prêtre catholique, mais dans le cas de la double initiative lancée hier dans les demi-cantons de Bâle-Ville et Bâle-Campagne, le texte vise à forcer la main de l’Eglise catholique romaine par le biais de la Constitution. Le comité propose que les autorités ecclésiastiques «autorisent l’accès égalitaire la prêtrise […] indépendamment de l’état-civil et du sexe», rapporte le journal alémanique «Der Sonntag» Ce qui voudrait dire que non seulement des femmes, mais que des personnes mariées ou liées par un partenariat enregistré, seraient ordonnées prêtres. Parmi les 33 membres du comité d’initiative, plusieurs anciens responsables laïcs des deux Eglise cantonales, des juristes, des professeurs et des personnalités politiques. Parmi eux, le député du Parlement de Bâle-Ville, le démocrate-chrétien Oswald Inglin, estime que cette réforme permettrait la reconnaissance d’un état de fait, celui de la présence au sein de l’Eglise de «nombreux prêtres homosexuels qui ont une relation.»

Pour Norbert Brunner, président de la Conférence suisse des évêques et prélat de Sion, le texte est nul et non avenu. Selon lui, les questions de foi et de mœurs, sont du ressort exclusif des théologiens, des évêques et du pape lui-même. «On ne peut pas simplement inscrire une telle égalité dans la Constitution d’une Eglise d’Etat», qui règle l’administration ou les finances de l’institution, précise-t-il.

2 thoughts on “Offensive pour l'ordination des femmes et des homosexuels

  1. Manifestement les vers sont dans le fruit depuis longtemps; ils n’attendaient qu’une pause dans la vigilance de l’Eglise pour se redonner du corps et un semblant d’existence; tout nous dit depuis des siècles que bien des choix sont inconciliable;, mais quand on a décidé, par anticonformisme, de prendre certaines libertés avec les codes naturels, pourquoi vouloir à tout prix graver dans le marbre de la loi des « pratiques » particulières ? Il y a des minorités au sens noble qui méritent l’attention du législateur et puis il y les groupuscules qui croyant apporter un prétendu perfectionnement dans le fonctionnement des sociétés voudraient les voir uniformément calquées sur leurs lubies particulières! qu’ils soumettent leurs propositions au vote et la messe sera dite, et pour longtemps.

  2. Ca me fait marrer ces gens qui portent pas un pied dans une église et qui tiennent des théories pour moderniser le christianisme.

Comments are closed.