Genève

360° Fever Party

sam 1 juin, 21:30
Genève

Le T-dansant «voltige et papillonne»

dim 26 mai, 17:00
Lausanne

Everybody Pride Prelude

sam 1 juin, 20:00
Genève

Barbi Recanati

dim 26 mai, 20:00

L'homophobie en pointillé de «Vigousse»

On adorerait l'aimer. Hélas, le «petit satirique romand» s'enfonce de semaine en semaine dans une course au politiquement incorrect qui commence sérieusement à sentir le moisi.

L’occasion était trop belle: le 40e anniversaire du suffrage féminin en Suisse. Dans son dernier numéro, le cousin helvétique de «Charlie Hebdo» joue à fond la carte du sexisme. «Tout ça pour ça», peut-on lire en une, au dessus d’un dessin de la présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey. Mais celle qui en ramasse plein la figure cette semaine dans «Vigousse», c’est Anne Bisang. Qu’est-ce qui vaut à la future ex-directrice de la Comédie de Genève d’être désignée «tête de truc» de la semaine? Rien. Sinon d’être «agaçante» dans ses chroniques radiophoniques, de «prêcher pour sa paroisse théâtreuse», d’«asséner des platitudes avec la supériorité de Dieu», d’avoir opté pour Hillary Clinton contre Barack Obama – en 2008 – et surtout de pratiquer le «féminisme dogmatique». Ce dernier, diagnostique Patrick Nordmann, serait «exacerbé par une orientation sexuelle qu’on ne saurait lui reprocher.» Bien sûr que non, ce ne serait pas le genre du journal qui au printemps dernier, par exemple, faisait ses choux gras d’un cas présumé de favoritisme homosexuel au sommet de la Police du commerce de Fribourg. Cette dernière affaire est l’objet d’une plainte en diffamation provisoirement tranchée en faveur de l’hebdomadaire.

Entre des articles aussi riches en calembours que pauvres en contenu, la rédaction de «Vigousse» a aussi prouvé sa subtilité satirique, ces derniers mois, en publiant une caricature d’un politicien valaisan en gardien d’Auschwitz ou en apprenant à ses lecteurs à bricoler des «kippas en peau de copte». Du rire jaune qui tire décidément de plus en plus vers le brun.

2 thoughts on “L'homophobie en pointillé de «Vigousse»

  1. qu’est ce qu’on peut attendre d’un journal dirigé par des vieux vaudois macho + quelques électrons libres genre tonton pierrick? certainement pas le canard enchaîné version suisse. Tout au plus Charlie Hebdo dans ses mauvais jours.
    Moi qui le lis occasionnellement, je dois reconnaître qu’il m’arrache un sourire de temps en temps. Mais il y a quand même beaucoup d’articles qui sentent à plein nez le règlement de compte personnel.

  2. Vous n’avez aucun humour. Je suis juif et gay… et Vigousse me faire rire ! Je ne me sens pas attaqué et suis ravi que ce journal défende la liberté d’expression, fragile en Suisse comme dans beaucoup trop d’endroits en ce moment. « On peut rire de tout mais pas avec tout le monde » disait déjà Desproges. Rien a changé, malheureusement…

Comments are closed.