Fribourg

Queer Studies Week

lun 13 mai - ven 17 mai
Genève
#exposition

Ex-eroticis: Art et fierté du livre secret

ven 26 avril - ven 31 mai
Lausanne
#non mixte

Zeus

sam 4 mai, 21:00
Lausanne

Happy Birthday, GT’s!

sam 27 avril, 19:00

Israël défendu par le pape du porno gay

D'origine juive russe, l'acteur et producteur du films pornos américain Michael Lucas s'impose comme défenseur d'Israël au sein de la communauté gay new-yorkaise. Un combat qu'il mène en étalant sa haine viscérale des musulmans.

Michael Lucas, ça vous dit quelque chose? Vous avez lu son nom dans bien des génériques. Pas ceux de «Star Wars» (non, ce n’est pas le fils de George), mais il possède une filmographie impressionnante. Car cet Américain d’origine juive russe est un acteur vedette du porno gay. Il réalise même avec succès ses propres films, sous le label Lucas Entertainment. Un business florissant, doublé d’une mission politique au sein de la communauté gay américaine: la défense de l’Etat d’Israël.

«Barbares islamiques»
Dans ce registre, Michael Lucas s’est taillé une réputation sulfureuse. Non parce qu’il a réalisé «Men of Israel», autoproclamé «premier film X gay» au casting 100% juif, au cours d’un séjour dans l’Etat hébreu – mais plutôt à cause de son islamophobie crasse. Celle-ci s’étale dans des billets d’opinion publiés par des magazines gay américains. Ainsi avait-il écrit, l’été passé dans «The Advocate» (relevé par le blog Queerty), que les musulmans n’avaient «aucunement contribué à la civilisation, dans aucun domaine: pensée politique, science, musique, architecture, rien, siècle après siècle.» «Que produisent-ils?», ajoutait la star du X, «des tapis. C’est avec ça qu’ils devraient voyager car c’est le seul moyen de transport qu’ils peuvent prendre sans tuer des gens.» En 2009, il s’était d’ailleurs fendu d’un texte félicitant les Suisses pour leur vote antiminarets: «Ils se sont exprimés, et ils ne veulent plus voir les barbares islamiques arriver et effacer le particularisme de leur pays.»

Evénement «antisémite»
Le mois dernier, Lucas est passé des paroles aux actes, en faisant annuler une soirée de l’«Israeli apartheid week» (IAW) que devait accueillir le Centre communautaire LGBT de New York. L’acteur a réussi à mobiliser les sponsors du centre en qualifiant l’événement d’antisémite. Conçue comme une réponse à la promotion touristique d’Israël auprès du marché gay et lesbien, l’IAW était pourtant soutenue par des organisations juives progressistes et, entre autres, par la philosophe Judith Butler. Cette dernière a dénoncé l’annulation comme la victoire de la «tactique de l’intimidation et de l’ignorance». Une victoire doublée d’une humiliation, puisque Michael Lucas, après avoir fait taire les militants pro-palestiniens, s’est invité lui-même au Centre LGBT, qui l’accueillera ce jeudi.

4 thoughts on “Israël défendu par le pape du porno gay

  1. c’est honteux! il ferais mieux de se la fermer! je vis dans une famille musulmane shiite pratiquante, j’ai fais mon coming-out à 12 ans et j’ai été accepter comme j’étais!

  2. Hussain,
    tu ne t’est pas dit que peut-être tu avais eu de la chance d’avoir une famille compréhensive et intelligente. La plus part des personnes très religieuses est intolérante ou au mieux indifférente. J’en ai fait l’expérience, je suis heureux pour toi que ce soit bien passé. slt

  3. je suis d accord avec hussain , je desapprouve le sentiment de haine, en general ,ici, ce mr michael lucas tient des propos
    discriminatoires qui trahissent un manque de culture et de tolerance, voire manque d humanite a l egard de son prochain…

Comments are closed.