Délivré sur ordonnance, le traitement n'est pas remboursé par la LAMal. Photo FT

PrEP: les génériques arrivent par la petite porte

Théoriquement interdits de commercialisation jusqu’en 2021, les alternatives au Truvada trouvent malgré tout peu à peu le chemin des pharmacies suisses.

En Suisse, se fournir en PrEP (pour «prophylaxie pre-exposition», à ne pas confondre avec la PEP, prophylaxie post-exposition) a longtemps été un parcours du combattant. Le coût mensuel du traitement original utilisé en prévention du VIH avoisine les 900 francs – non pris en charge par la LAMal. Les personnes sous PrEP préfèrent de loin se procurer ses génériques. Problème: aucun n’est autorisé en Suisse pour le moment, et jusqu’en 2021. Il faut donc s’approvisionner à l’étranger, notamment via des sites basés en Asie, qui proposent 30 jours de traitement pour une vingtaine de francs.

Seulement, depuis le 1er avril dernier, l’agence helvétique du médicament Swissmedic interdit d’importer des produits de l’étranger pour plus d’un mois de traitement, obligeant les particuliers à multiplier les commandes, avec les frais de port, les délais aléatoires et les chicaneries douanières qui vont avec. «D’après une enquête européenne (EMIS 2017), 76% des utilisateurs suisses s’approvisionnent sur des sites de vente en ligne», précise Florent Jouinot, coordinateur régional de l’Aide suisse contre le sida.

Cependant la situation est en train de changer: les génériques du Truvada semblent faire leur discrète apparition dans les pharmacies helvétiques grâce à un contournement du brevet. Le Truvada contient du lactose, mais certains génériques sont produits sans cet excipient, pour des raisons de tolérance. Ils passent ainsi entre les mailles du filet et peuvent être commercialisés en pharmacie.

De 75 à 124 francs
Les officines qui les ont déjà en rayon (notamment à Genève, Lausanne, Neuchâtel et Zurich) sont encore peu nombreuses, bien qu’elles soient toutes habilitées à le faire. Les prix varient de 75 à 124 francs pour 30 jours de PrEP.

Un autre moyen pour se procurer la PrEP consiste à participer à l’étude SwissPrEPared. Plusieurs centres, dont des Checkpoint et des hôpitaux cantonaux, prennent part à ce projet. Le montant du traitement est fixé à un prix plancher de 40 francs. «Je trouve que le coût est abordable. Cependant, le public visé par ce médicament rencontre parfois des difficultés à payer les consultations, ainsi que les analyses nécessaires pour l’initiation et le suivi», soulève Florent Jouinot.

» Programme SwissPrEPared: www.swissprepared.ch

À lire également