Bars & Clubs

Bordello Easter

Lausanne, dim 31 mars, 23:00
Culture
#Drag

Sasha Velour, The Big Reveal Live Show

Genève, ven 5 avril, 19:00
Culture
#ballroom #Danse

Candyland Kiki Lab

Lausanne, ven 23 février, 18:00

US Army: le tabou gay est enfin levé

Le «Don't ask don't tell» a vécu. L'obligation faite aux soldats homos de ne pas révéler leur orientation sexuelle a été définitivement abrogée ce samedi par le Sénat américain.

«Je me fiche de qui vous aimez. Mais si vous aimez assez ce pays pour risquer votre vie pour lui, vous ne devriez pas avoir à cacher qui vous êtes», a lancé le sénateur Ron Wyden à l’ouverture des débats, exceptionnellement organisés un weekend.

Ralliement de Républicains
La bataille a été féroce, mais elle a finalement été remportée par les militaires gay et lesbiennes américains, soutenus par l’administration Obama. Le Sénat de Washington a abrogé aujourd’hui, par 63 voix contre 33, le principe du «Don’t ask don’t tell», après plusieurs tentatives infructueuses, la dernière en date le 9 décembre. Plusieurs sénateurs républicains se sont ralliés à l’amendement, faisant finalement pencher la balance en faveur d’une levée du tabou.

Le président a maintenant la voie libre pour mettre fin officiellement à la pratique. Le Pentagone a toutefois prévenu qu’un temps d’adaptation serait nécessaire avant l’entrée en vigueur des nouvelles directives.

Mercredi, la Chambre des représentants avait déjà donné son feu vert à l’abrogation par 250 voix contre 175. Juste à temps, avant que les Républicains ne retrouvent la majorité des sièges le 1er janvier prochain, suite à la défaite des Démocrates aux élections de mi-mandat, au début novembre.

Anachronique
Adopté en 1993 comme un moyen pour les gays et les lesbiennes américains de porter les armes, le texte leur imposait toutefois de ne pas révéler leur orientation sexuelle. De son côté, l’armée US devait s’engager à ne pas s’immiscer dans la vie privée de ses troupes. Barack Obama avait promis d’abroger ce texte jugé par beaucoup comme anachronique.

Toutefois, ces derniers mois, ce projet de réforme a été violemment attaqué par la droite conservatrice, exploitant entre autres l’affaire Bradley Manning, ce soldat gay soupçonné d’avoir transmis des documents diplomatiques au site Wikileaks. Toutefois, plus récemment, une étude au sein des troupes avait conclu qu’une très large majorité des forces estimaient que la fin de cette discrimination n’altérerait pas l’aptitude des forces armées à combattre.

One thought on “US Army: le tabou gay est enfin levé

Comments are closed.