Monde

En Hongrie, le spectre d’une loi contre la «propagande homosexuelle»

Plusieurs ONG ont condamné le projet du parti Fidesz au pouvoir d’adopter une loi anti-LGBTQ inspirée des dispositions russes.

Huit ans après que la Russie a interdit la promotion des sexualités dites non conventionnelles auprès des mineurs, la Hongrie de Viktor Orban est en passe de suivre le même chemin. Un projet de loi émanant du Fidesz, le parti au pouvoir, a été publié sur le site du parlement, rapporte l’AFP.

Le texte viserait les références à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre contenues aussi bien dans les programmes d’enseignement que des publicités LGBTQ-friendly, à l’instar de celle de Coca-Cola qui avait provoqué la colère du pouvoir en 2019, ou encore dans les livres pour la jeunesse, sujet d’une autre controverse récente. Pire: ce projet de loi s’inscrit dans un ensemble de mesures contre la pédophilie, un amalgame particulièrement nauséabond.

Modèles dictatoriaux
«Cette décision met en danger la santé mentale des jeunes LGBTQI et les empêche d’accéder à l’information et à un soutien crucial à des fins préventives», rappellent plusieurs ONG, dont Amnesty, Budapest Pride et Háttér Társaság. Elles reprochent aux autorités de «copier des modèles dictatoriaux qui vont à l’encontre des valeurs européennes» – une allusion aux rapprochements économique et politique avec Pékin et Moscou. Depuis le début 2020, la Hongrie a cessé d’enregistrer le changement d’état-civil des personnes trans*, une décision sans précédent

Thèmes: Hongrie 

Laisser un commentaire

*

À lire également