Monde

Des stars d’origine ghanéenne se mobilisent pour les LGBTQ+ de leur pays

Idris Elba Ghana
L'acteur Idris Elba, un des 67 signataires de la lettre ouverte. Photo: Instagram/@idriselba

En pleine vague de haine anti-LGBTQ, la fermeture d’un centre d’accueil a poussé 67 personnalités, dont l’acteur Idris Elba, à signer une lettre ouverte pour un Ghana plus inclusif.

«Nous observons avec une préoccupation profonde la question de la sécurité de votre travail vital et nous craignons pour votre bien-être et votre sécurité.» C’est la teneur du message de soutien au LGBT+ Rights Ghana Centre d’Accra. Il a été publié lundi sous la forme d’une lettre ouverte de 67 personnalités, pour la plupart membres ou descendant·e·s de la diaspora ghanéenne au Royaume-Uni. On y trouve notamment l’acteur Idris Elba et le rédacteur en chef de vogue, Edward Enninful, ainsi que d’autres stars comme le mannequin Naomi Campbell.

Tou·te·s réagissent à la récente fermeture de cette structure d’accueil des personnes LGBT dans la capitale Accra. Le local aurait ensuite été perquisitionné par la police, poussant ses responsables à la clandestinité.

Le LGBT+ Rights Ghana Centre, un des rares espaces sûrs pour les minorités sexuelles en Afrique de l’ouest, avait ouvert fin janvier – avec le soutien remarqué des représentations diplomatiques australienne et danoise, notamment. L’événement avait provoqué une violente polémique, rappelle The Guardian. L’Église catholique, entre autres, avait protesté et sommé le gouvernement de ne pas «succomber à la pression [étrangère] pour légaliser les droits des LGBTQI».

Climat d’homophobie

Les relations homosexuelles sont techniquement illégales au Ghana, mais les antiques lois anti-sodomie y sont rarement appliquées. Le climat d’homophobie s’y est toutefois renforcé ces dernières années, selon les observateurs. Les 67 signataires de la lettre ouvertes appellent le président Nana Akufo-Addo et les autres dirigeants ghanéens à «trouver la voie pour devenir des alliés, protecteurs et soutiens» des minorités: «L’inclusivité rendra la nation plus grande et plus forte.»

Thèmes: Afrique  Ghana  Royaume-Uni 

À lire également