Monde Pologne

Un ministre français s’invite dans une «zone sans idéologie LGBT»

9 déc. 2020

Photo: Twitter/@CBeaune

Secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, Clément Beaune annonce son intention d’aller à la rencontre des municipalités anti-LGBT en Pologne. En tant que représentant de la France, mais aussi en tant que gay.

Le secrétaire d’État français chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, a annoncé son intention de se rendre dans une des soi-disant «zones sans idéologie LGBT» lors d’un voyage en Pologne au début de l’an prochain. Il explique qu’il est de sa responsabilité de se «battre pour diffuser la tolérance», comme il le déclare dans «Têtu», qui sort aujourd’hui un numéro anniversaire pour ses 25 ans.

Avec la bénédiction des conservateurs du PiS au pouvoir à Varsovie, une centaine de collectivités s’engagent pour empêcher toute action publique en faveur de la diversité sexuelle et de genre. Ces territoires d’exclusion apparus dès 2019 préoccupent les défenseurs des droits humains en Pologne et en Europe.

Coming-out médiatique

Le jeune membre du gouvernement Castex, 39 ans, en profite pour révéler au public son homosexualité. Mais Clément Beaune rejette d’emblée toute démarche communautaire sur le dossier polonais: «Je n’aimerais pas qu’on dise que je me démène contre les zones sans LGBT parce que je suis gay. Ce serait insultant de dire que je mène ce combat pour moi-même.»

Paris, comme d’autres capitales, a dénoncé l’instauration de ces zones comme discriminatoires et contraires aux valeurs défendues par l’Union européenne.

À lire également