Monde Chicago

Le quartier de Boystown en pleine crise d’identité

20 juillet 2020

En marge de la Pride de Chicago, Boystown, 2016. Photo: Flickr/A. Light/CC BY 2.0

Le district gay de Chicago se cherche un nouveau nom. «Boystown» est contesté comme étant sexiste et même raciste.

Plus qu’un surnom, c’est une véritable marque. À Chicago, Boystown désigne le quartier gay de la ville. Sur ce territoire comptant une dizaine de rues se concentrent une grande partie des bars, restaurants, boutiques et autres rendez-vous LGBTQ+ de la métropole. Il est aussi au cœur de la Pride annuelle.

Or, cette désignation très masculine devient encombrante. «Boystown est un instrument de marketing qui perpétue les problèmes sociaux et dissuade de nombreuses personnes LGBTQ», peut-on lire dans une pétition lancée il y a peu. Elle a déjà obtenu près de 1500 signatures.

Son auteure, l’activiste trans Devlyn Camp, souhaite un nouveau nom non genré. Il devrait être plus accueillant pour les résident·e·s et visiteur·euse·s femmes, transgenres, queer… mais aussi pour les personnes de couleur. De fait, elle soulève le problème de la transphobie et du racisme latents au sein des établissements de Boystown, gérés presque uniquement par des hommes cisgenres blancs.

Un «monument d’exclusion»

Pour la journaliste noire et résidente de Boystown Laura Washington, l’appellation rappelle le «boy» utilisé par les racistes pour désigner des hommes afro-américains. «À l’instar des drapeaux confédérés et des statues honorant les esclavagistes, le nom Boystown est un monument d’exclusion», écrit-elle dans le «Chicago Sun Times».

Cette remise en cause se heurte à des résistances. Une contre-pétition a fait son apparition pour préserver le nom de Boystown, en usage depuis les années 1980. La mairie l’avait officialisé en 1998, permettant l’installation d’emblématiques pylônes arc-en-ciel délimitant le quartier.

Étude en cours

A priori plutôt réticente à abandonner une appellation reconnue au niveau national et au-delà, l’association des commerçants de Boystown a tout de même commissionné une étude sur le sujet.

Comme Castro à San Francisco ou West Hollywood à Los Angeles, le quartier LGBTQ+ de Chicago pourrait revenir à son nom d’avant Boystown: «New Town». Parmi les autres propositions, «Queerville», «Rainbow Way» ou «Legacy Walk» sont en discussion.

À lire également