Lausanne

Grande rencontre des parentalités queers

sam 27 avril - dim 28 avril
Lausanne
#fetish

La SeXorcisto présente Lith Li

ven 26 avril, 21:00
Genève

36 gr.

ven 26 avril, 23:00
La Chaux-de-Fonds

Bang! Bang!

mer 15 mai - sam 25 mai

Progrès en vue pour les LGBT thaï

La nouvelle Constitution de Thaïlande pourrait inclure une référence aux LGBT. Par ailleurs, ceux-ci lancent un appel au boycott contre une chaîne hôtelière internationale discriminant les trans.

C’est une affaire, apparemment banale, de sélection à l’entrée d’une boîte de nuit de Bangkok le 23 juin qui a fait éclater un appel au boycott de la chaîne hôtelière Novotel par la communauté LGBT thaïlandaise. Une personne s’est vue refuser l’entrée sous prétexte qu’elle était transgenre – le physionomiste de l’établissement ayant précisé que le l’hôtel n’admettait pas de «katoeys», le nom donné aux personnes travesties ou transsexuelles en Thaïlande. Malgré un démenti émanant de la direction de l’hôtel, l’organisation LGBT Bangkok Rainbow estime que ce type d’attitude dissimule en fait des règles non écrites. L’organisation appelle la clientèle gay à boycotter les établissements de la chaîne.

Nouvelle Constitution
La société thaï est relativement tolérante à l’égard des personnes transgenres, très présentes dans la culture populaire. Or celles-ci ne bénéficient pas de reconnaissance légale, même après une chirurgie de réassignation. La situation générales des gays, lesbiennes et trans pourrait toutefois changer, puisque la commission chargée de préparer la nouvelle Constitution du pays vient d’accepter à l’unanimité d’inclure une référence aux personnes «d’identités sexuelles différentes.» Le texte de cette nouvelle Constitution devrait être soumis à référendum en août prochain.