Études genre bannies des universités hongroises

Par décret, le gouvernement de Viktor Orban a interdit vendredi la recherche sur le genre, dénoncée comme «idéologique».

Les études genre seront bannies des établissements d’enseignement hongrois dès la rentrée 2018-2019, indique un décret publié vendredi par le gouvernement conservateur de Viktor Orban. L’Exécutif entend ainsi lutter contre la propagation d’une «idéologie qui mine la famille traditionnelle».

Ce champ de recherche interdisciplinaire, qui explore la construction des institutions et des rapports sociaux avec le sexe et le genre comme grille de lecture, est la bête noire des conservateurs et des populistes de droite à travers l’Europe. En Allemagne, le programme du parti d’extrême droite AfD demande rien de moins que l’abolition de cette «pseudo-science», rappelle Queer.de.

Attaques contre la liberté académique
Au-delà, c’est une nouvelle attaque contre la liberté académique en Hongrie, où le pouvoir mène une campagne acharnée contre le milliardaire américain George Soros et sa Central European University, menacée de fermeture. Cette uni de Budapest est d’ailleurs la seule dans le pays à proposer un programme d’études genre. La filière occuperait actuellement quelques dizaines d’étudiants.

À lire également