Monde

L’homosexualité, une «menace écologique» pour Benoît XVI

Lors de ses vœux de noël, le pape s’est livré à une condamnation de l’homosexualité et du transgendérisme d’une rare violence, selon de nombreux commentateurs européens.

Au cours de son discours traditionnel de vœux devant la Curie romaine, le 22 décembre dernier, le pape Benoît XVI a réaffirmé son hostilité à l’homosexualité et au transgendérisme au nom de l’«écologie humaine», faisant l’équation entre homosexualité et destruction de l’environnement: «Ce que l’on entend souvent sous le terme de genre se traduit finalement dans l’auto-émancipation de l’homme de la Création et du Créateur. L’homme […] vit ainsi contre la Vérité, contre l’Esprit créateur. Si les forêt tropicales méritent notre protection, l’homme en tant que créature ne la mérite pas moins.»

Un discours «totalement irresponsable»
Ces déclarations ont soulevé une vague d’indignation dans les mouvements LGBT européens, ainsi que parmi de nombreux politiques et théologiens. En Allemagne, la théologienne Uta Ranke-Heinemann a qualifié le discours du souverain pontife de «totalement irresponsable», tandis que le député allemand Volker Beck le décrivait comme une «incitation à la haine.» En Italie, le président de l’association LGBT nationale Arcigay s’est dit très préoccupé par l’impact des paroles du pape dans le contexte de l’augmentation endémique des actes et incitations homophobes dans la Péninsule.

C’est au Royaume-Uni que se sont élevées les critiques les plus virulentes contre le pape. Pour l’éditorialiste du site anglais PinkNews Tony Grew, Joseph Ratzinger «n’a rien appris de son passage dans les jeunesses hitlériennes»: «A quelques jours de la fête de la naissance du Christ», écrit le journaliste anglais, «l’homme qui prétend être son représentant sur terre a choisi de vilipender et d’attaquer l’existence d’un groupe minoritaire vulnérable et persécuté.» Quant au militant gay britannique Peter Thatchell, il condamne le discours comme «absurde et dangereux» et souligne que, contrairement à la doctrine défendue par Benoît XVI, «l’homosexualité fait partie de l’écologie humaine; elle a existé dans toutes les cultures et de tous temps.»

Photo: Manifestation pour le pacs italien, 10.03.07

_________________
23 déc. 2008   Thèmes: Étiquettes : , , ,

À lire également