Lausanne

Grande rencontre des parentalités queers

sam 27 avril - dim 28 avril
Lausanne

Happy Birthday, GT’s!

sam 27 avril, 19:00
Fribourg

Queer Studies Week

lun 13 mai - ven 17 mai
Genève
#exposition

Ex-eroticis: Art et fierté du livre secret

ven 26 avril - ven 31 mai

Scènes gay dans «How to Get Away with Murder» censurées à la hache

Diffusée vendredi sur la chaîne publique Rai, la série gay-friendly américaine s'est vue amputée de plusieurs séquences d'amour homosexuel. Tollé.

Les fans italiens de la série «How to Get Away with Murder» sont restés bouche bée, vendredi soir. La chaîne publique Rai2 diffusait le premier épisode de la série, qui a réuni presque un million de téléspectateurs. Seulement voilà: plusieurs scènes avaient disparu du pilote. Et pas n’importe lesquelles: ce sont des scènes de baiser et de sexe gay entre les personnages de Connor et Oliver qui sont tombées sous les coups de ciseaux de la chaîne. Les scènes hot hétéro étaient, quant à elles, intactes.

Dans la même soirée, une des séquences fantômes a réapparu sur les réseaux sociaux sous le hashtag #Raiomophobia, soulevant une avalanche de commentaires. L’affaire est même arrivée aux oreilles du casting de la série. «Putain c’est de la folie!» a tweeté l’acteur Jack Falahee, qui incarne Connor, à ses 300’000 followers. Même l’organisation de consommateurs italienne Codacons s’en est mêlée, critiquant un choix «insultant pour l’ensemble des téléspectateurs, qu’ils soient gay ou hétéros, et contre-productif pour le chaîne».

«Pudeur excessive»
Ilaria Dallatana, directrice de Rai2, s’est gardée de toutes excuses au public. «Il n’y a eu aucune censure, a-t-elle assuré, seulement un excès de pudeur due à la sensibilité individuelle de la personne qui s’occupe de préparer l’édition de la série pour le prime time.» Des explications révélatrices, pour Aurelio Mancuso, président du groupe LGBT Equality Italia: «Laissez-nous comprendre: le choix de diffuser ou non une séquence est confiée à la pudeur d’un fonctionnaire de la Rai? Est-ce que nous sommes revenus aux années 50?»

Diffusée avec succès aux Etats-Unis depuis 2014, «How to Get Away with Murder» mêle le thriller judiciaire à la comédie dramatique sur les traces d’une avocate prestigieuse et d’étudiants en droit qui se retrouvent mêlés à un meurtre. Peter Nowalk, créateur de la série, revendique le fait d’y avoir délibérément intégré autant, voire plus de scènes d’amour homosexuelles qu’hétérosexuelles.