Imams priés de se tenir à distance du centre LGBT «impur»

Une association musulmane de Stuttgart a annulé sa participation à un Aïd al-Adha destinée à des réfugiés dans un local prêté par une association gay et lesbienne.

Quelque 200 pensionnaires d’un foyer de demandeurs d’asile ont assisté jeudi dernier à une célébration de l’Aïd al-Adha dans un centre communautaire de Stuttgart. Petite particularité: le local était prêté par une association LGBT. Le centre Weissenburg s’était proposé spontanément pour accueillir la fête, après le refus de plusieurs salles du centre ville.

Toutefois, un couac est venu ternir l’événement. Un imam contacté pour ouvrir les célébrations a annulé à la dernière minute. Par téléphone, il aurait expliqué aux responsables du foyer que la fédération musulmane, la Ditib, lui avait interdit d’honorer l’invitation sous prétexte que le lieu était «impur». Contacté par le journal «Stuttgarter Nachrichten», un responsable de la Ditib s’est dit étonné d’une telle interdiction: «Nous serions les derniers à refuser un tel événement».

Pour le quotidien local, l’incident est un mauvais signal pour l’intégration: «Il va falloir au centre LGBT beaucoup de tolérance pour offrir à nouveau spontanément son aide, si en retour elle ne reçoit que le mépris».

À lire également