Monde Londres

Les populistes du Ukip privés de Pride

7 juin 2015

Le comité de la marche des fiertés londonienne a rejeté la demande de la section LGBT du parti europhobe, citant des craintes pour «la sécurité et l’esprit» de la manifestation.

«Nous cherchons à unir notre communauté, pas à la diviser.» C’est par ces mots que les organisateurs de la Gay Pride de Londres ont expliqué avoir rejeté la demande du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, le Ukip, de participer officiellement à la Pride de Londres, le 27 juin.

Anti-européenne et anti-immigration, la formation de Nigel Farage s’est aussi opposée au mariage pour tous. Plus récemment, elle a pris fait et cause pour la défense de la «liberté religieuse» des commerçants qui refusent de servir les clients LGBT, notamment après un conflit très médiatisé opposant un pâtissier nord-irlandais à une association gay. Les élus et militants du parti sont, en outre, à l’origine de nombreuses déclarations homophobes ces derniers mois. Ukip a obtenu plus de 12% des voix aux élections législatives de mai.

Cas de conscience
LGBT in Ukip a exprimé sa colère devant la décision du comité London Pride. Pour Flo Lewis, sa présidente, le comité de l’événement «a cédé à des pressions»: «Chacun, quel que soit sa religion, sa couleur de peau ou son orientation sexuelle, est chez lui au Ukip. C’est un triste jour pour la diversité et la liberté quand on est empêché de s’exprimer en tant que partie de la communauté.» La Pride s’est défendue de toute motivation politique. La présence de la section LGBT aurait placé les beaucoup de volontaires de l’événement devant un cas de conscience, selon elle. Une pétition en ligne contre la participation de Ukip à la manif londonienne a récolté 2000 signatures.

1 comments

Waow, des LGTB discriminent d’autres LGTB parce que leur opinions politiques ne sont pas politiquement correctes!!! Lamentable!

Comments are closed.

À lire également