Monde

Le grand bond en avant du mariage pour tous aux Etats-Unis

En un jour, pas moins de neuf Etats se sont vus imposer la reconnaissance des unions entre personnes du même sexe. Mais les conservateurs n’ont pas dit leur dernier mot.

La Cour suprême américaine a refusé hier de statuer sur des appels déposés dans cinq Etats où la justice avait invalidé des lois limitant la définition du mariage au couples de sexes opposés. Résultat: les unions homosexuelles sont désormais légales en Utah, en Indiana et en Okalahoma – trois Etats pourtant dominés par les conservateurs. Des mariages ont été célébrés le jour même, dont celui de Mary Bishop et Sharon Baldwin, deux femmes qui avaient lancé la bataille juridique pour la reconnaissance de leur couple en Oklahoma, en 2004.

Les conservateurs ont déploré une décision «tragique et indéfendable», selon les mots du sénateur républicain texan Ted Cruz. Pendant ce temps, la nouvelle a été saluée par les organisations LGBT et par la Maison Blanche.

Six autres Etats sont également affectés par cette non-entrée en matière, et devraient logiquement enregistrer les couples gay et lesbiens désireux de s’unir. A terme, ce sont 30 Etats sur 50 qui devraient reconnaître les couples gay et lesbiens. Il ne s’agit, toutefois, que d’une victoire fragile: la question de fond demeure sur la constitutionnalité de ces unions au niveau fédéral. Nul doute que les opposants au mariage pour tous vont encore saisir la justice.

Thèmes: Etats-Unis  Mariage 

À lire également