Monde Bogota

Un couple de femmes au sein du gouvernement colombien

31 août 2014

Les ministres du Commerce, Cecilia Alvarez-Correa, et sa compagne chargée de l’Education, Gina Parody, ont été outées dans la presse, peu après leur désignation.

«Je me demande pourquoi on ne pose pas ce type de questions aux hommes. Combien d’hommes avec des préférences comme les nôtres ont siégé dans des gouvernements?» Au micro d’une radio nationale, jeudi, la ministre colombienne du Commerce, Cecilia Alvarez-Correa, n’a pas caché un certain agacement face aux questions des journalistes. Elle venait de confirmer qu’elle était bien en couple avec une autre ministre, Gina Parody, en charge de l’Education. Mais elle a précisé que leur orientation sexuelle et que leur relation n’avait rien à voir avec leur désignation au sein du cabinet nommé par le président Juan Manuel Santos le 11 août dernier: «Je sais gré au président de ne s’être jamais mêlé de notre vie privée.»

Manoeuvre?

Alvarez-Correa, 61 ans, a été contrainte d’évoquer sa vie avec Parody, 40 ans, après que leur couple a fait l’objet d’un outing enthousiaste, quelques jours plus tôt dans la presse. Le sociologue et journaliste Alfredo Molano avait salué le «mariage de Gina et Cecilia» comme une habile manoeuvre politique de la part de Santos, rappelle le site Pulzo. «Qu’un couple de femmes lesbiennes en relation stable soient dans un cabinet ministériel est un coup porté au procureur», a déclaré Molano, en référence au procureur général, Alejandro Ordóñez, qui tente de bloquer toute avancée législative sur les droits des personnes LGBT.

Elu en mai dernier, le libéral Juan Manuel Santos est considéré comme favorable aux droits des LGBT. Juste avant le scrutin, il s’était déclaré en faveur de l’ouverture du mariage aux couples de même sexe.

À lire également