Oups, le PDG d’Apple se fait outer en direct

Un journaliste de CNBC a semé la consternation sur le plateau d’un débat, en laissant échapper une remarque sur l’homosexualité de Tim Cook.

Un ange a passé sur le plateau d’une émission économique de la chaîne CNBC, vendredi. Les invités du débat de «Squawk on the street» discutaient aimablement du fait d’être gay et de diriger une grande entreprise. Prestigieux journaliste du New York Times et lauréat du prix Pulitzer, Jim Stewart y évoquait un article qu’il avait récemment publié sur ce sujet. Et de mentionner l’accueil plutôt hostile qu’il avait reçu en sollicitant des PDG qu’il savait gays.

C’est alors que Simon Hobbs, présentateur du show a soufflé à Stewart: «Mais je pense que Tim Cook est plutôt ouvert sur le fait qu’il est gay et à la tête d’Apple, non?» Un silence consterné s’est installé sur le plateau de l’émission. Stewart, livide, a fusillé Hobbs du regard en secouant la tête. «Non», a-t-il fini-il par lâcher. «Oh mon dieu, c’était une erreur? Je pensais qu’il était ouvert à cette question», s’est mis à balbutier Hobbs.

Secret de polichinelle
Tim Cook a succédé à Steve Jobs peu avant la mort de ce dernier, en octobre 2011, à la tête d’Apple, première capitalisation boursière du monde. L’homme d’affaires de 53 ans a défendu une politique de non-discrimination au sein de son entreprise, mais il n’a jamais évoqué publiquement son orientation sexuelle. Il s’agit cependant d’un secret de polichinelle déjà largement éventé dans la presse gay, même s’il n’avait encore jamais eu les honneurs d’un média national.

À lire également