Bars & Clubs

HRDR #12

Bâle, sam 17 décembre, 23:00
Bars & Clubs

Genre Nocturne

Fribourg, sam 3 décembre, 22:00
Community

BØWIE Awards Ceremony

Genève, sam 3 décembre, 17:30

Prises de bec sur les lois antigay aux Mondiaux d’athlétisme

En avant-goût des JO de Sotchi, la championne russe Yelena Isinbayeva a fustigé l'attitude de deux athlètes suédoises, qui ont arboré des symboles LGBT, et défendu les lois antigay.

«C’est un manque de respect pour notre pays. Quand on arrive quelque part, on essaie de suivre les règles locales.» C’est ainsi que la reine du saut à la perche, la Russe Yelena Isinbayeva, a condamné le geste de deux athlètes suédoises aux Championnats du monde, qui se déroulent actuellement à Moscou. Emma Green Tregaro (saut en hauteur), et Mao Hjelmer (sprint) s’étaient peint les ongles aux couleurs de l’arc-en-ciel en soutien aux LGBT russes bâillonnés par la récente loi contre la «promotion des relations sexuelles non traditionnelles».

«La première chose que j’ai faite en arrivant, c’était de tirer mes rideaux – ils étaient arc-en-ciel: quelle ironie!» a raconté Emma Green Tregaro. C’est en postant l’image qu’un ami lui aurait glissé l’idée d’arborer le rainbow flag. «J’ai pensé qu’un petite chose pourrait peut-être déclencher la réflexion», a-t-elle ajouté.

«Des gens normaux»
«Si nous permettons de faire tous ces trucs dans la rue, nous avons peur pour notre nation, car nous nous considérons comme des gens normaux, a déclaré Isibayeva dans un anglais approximatif, lors de sa conférence de presse. Ici, la vie c’est les garçons avec les femmes, les femmes avec les garçons.» La polémique survient alors que les appels au boycott des JO de Sotchi, l’an prochain, se multiplient. Moscou a récemment confirmé que la loi antigay serait appliquée dans le cadre du grand rendez-vous sportif.

Le coureur américain Nick Symmonds a répondu à Isinbayeva: «Tu dois comprendre qu’une large part de tes concitoyens sont gay et lesbiens. Ce sont aussi des gens normaux. Ils sont fait comme ça.» L’athlète a dédié sa médaille d’argent, obtenu aux 800 mètres, aux LGBT: «Si cela peut me donner une plateforme pour exprimer mon opinion et m’élever contre les atrocités que j’ai vues ici, c’est ce que je vais faire.»

2 thoughts on “Prises de bec sur les lois antigay aux Mondiaux d’athlétisme

  1. ça me rappelle les JO de berlin en 1936 (enfin j’y étais pas lol), faire des jeux olympiques dans un pays faschiste….

  2. Qu’ils continuent de nous envoyer leurs vidéos montrant des jeunes fascistes tabassant à coups de pied des homosexuels et leur versant des bouteilles remplient d’urine. Ca nous permettra ainsi de nous rappeler à quel point ils sont normaux !

Comments are closed.