Monde

Un outsider gay dans la course à la présidence

Nichi Vendola, 54 ans, s’est déclaré candidat à la primaire de centre-gauche, en vue des élections de 2013. Il aura fort à faire pour rattraper son retard sur les principaux candidats.

Le président de la région italienne des Pouilles, Nichi Vendola, a annoncé son intention de se présenter à la primaire qui doit désigner le candidat de centre-gauche aux prochaines élections générales, en avril 2013. Ouvertement gay et catholique, Vendola est à la tête du petit parti Gauche écologie liberté (SEL). Il a annoncer hier vouloir «chasser le fantasme d’un gouvernement Monti bis et transformer la primaire, d’une énième querelle de parti, en une occasion de changer le pays.»

7% d’intentions de vote
Ce n’est pas gagné pour Nichi Vendola, à un mois de la primaire. De fait, Pier Luigi Bersani, actuel chef du Parti démocrate, est crédité de 60% des intentions de vote. Derrière lui, le maire de Florence, Matteo Renzi, fédère 30% des sympathisants de gauche. Pour l’instant, Vendola se hisse péniblement à 7% de soutien.

L’actuel président du Conseil, le «technicien» hors-partis Mario Monti, s’est dit disponible pour un second mandat, au cas où aucune majorité claire ne se dégageait des élections. Contre toute attente, le chef du gouvernement bat actuellement des records de popularité.

_________________
3 oct. 2012   Thèmes: Étiquettes : ,

1 comments

Espérons qu’il reste, l’Italie a vraiment besoin de se restructuer, et c’est pas ce guignol de Berlisconi et l’instabilité du système politique italien qui vont l’y aider.

Comments are closed.

À lire également