Monde

Les psys britanniques bannissent les thérapies antigay

Quelques jours après la signature d’un décret en ce sens en Californie, les psychothérapeutes du Royaume-Uni devront renoncer à «guérir» leurs patients de leur homosexualité.

La principale association de psychothérapeutes britanniques a fait parvenir à ses membres une lettre les mettant en garde contre le recours aux thérapies dites de «conversion» sur leurs patients homosexuels. La British Association for Counselling and Psychotherapy (BACP), qui compte 30’000 mebres, considère ces pratiques comme «contraires à l’éthique», rapporte «The Guardian». «La BACP croit qu’une attitude inclusive, sans jugement à l’égard de personnes qui se situent sur un large spectre de sexualités humaines a des conséquences positives pour ces individus, ainsi que pour la société où ils vivent. Il n’y pas de raison scientifique, rationnelle ou éthique pour traiter ces gens», écrit l’association. En 2010, elle avait radié une psychothérapeute chrétienne dont les méthodes bizarres avaient été exposées par un journaliste. Lesley Pilkington avait ensuite perdu son recours contre cette décision.

Une étude de 2009 sur 1300 thérapeutes, psychanalystes et psychiatres britanniques avaient montré que 200 d’entre eux avaient, au moins une fois, tenté de changer l’orientation sexuelle de leurs patients. Cinquante-cinq d’entre eux avaient admis toujours offrir ce type de prestation. Un autre corps professionnel, le UK Council for Psychotherapy, a déjà banni ces pratiques il y a deux ans.

_________________
2 oct. 2012   Thèmes: Étiquettes : , ,

À lire également